Limoges : un blessé par balle après une rixe impliquant une dizaine d’individus - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mardi 27 avril 2021

Limoges : un blessé par balle après une rixe impliquant une dizaine d’individus

Un jeune de 17 a été blessé par balle au quartier du Val de l’Aurence à Limoges ce lundi. Des investigations étaient entamées par la police le soir même.

Limoges : un blessé par balle après une rixe impliquant une dizaine d’individus

Par : valeursactuelles.com

Une rixe aux contours flous a eu lieu dans le quartier du Val de L’Aurence à Limoges (Haute-Vienne), ce lundi 26 avril. Rapportés par France 3 Nouvelle Aquitaine, les faits ont eu lieu aux alentours de 18 heures, rue Olivier-de-Serres. Une bagarre a éclaté entre une dizaine d’individus, interrompue par l’arrivée de quatre personnes en voiture. Au moins deux coups de feu ont été tirés, et une balle a touché un jeune homme de 17 ans. Blessé à la jambe, il a été transporté au CHU de Limoges. Ses jours ne sont pas en danger. Après les coups de feu, d’autres protagonistes ont décampé en voiture. Alertée, la police a pu procéder aux premiers relevés, pour éclaircir notamment les circonstances de cette échauffourée.

Un quartier difficile

En janvier, France 3 relayait déjà le ras-le-bol et la peur de certains habitants face à des violences urbaines et des dégradations régulières. Pour un ancien du quartier parti travailler plus loin, il y a des limites : « Entre eux, tous ces jeunes font ce qu’ils veulent, mais je ne veux pas qu’ils dérangent la tranquillité de mon père, de ma mère, et des gens qui galèrent ». Au cours du mois, feux d’artifices sauvages, bagarres de bandes et dégradation de véhicules provoquent l’exaspération des riverains. « Pour ce genre de faits, la réponse pénale est quasi inexistante. Il va falloir que le gouvernement prenne plus en considération les policiers et les riverains que les voyous. Quand elles interviennent, les forces de l’ordre sont épiées à la loupe avec une présomption de faute. » disait alors Catherine Mauguien Sicard, adjointe au maire chargée de la sécurité […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub