Montbéliard : Un enfant de 9 ans violé, des habitants du quartier font avouer l’auteur présumé - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


jeudi 29 avril 2021

Montbéliard : Un enfant de 9 ans violé, des habitants du quartier font avouer l’auteur présumé

Un homme âgé de 25 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire pour le viol d’un enfant de 9 ans à Montbéliard (Doubs). Après avoir nié les faits, il a fini par les reconnaître sous la pression d’un groupe de jeunes du quartier.

Montbéliard : Un enfant de 9 ans violé, des habitants du quartier font avouer l’auteur présumé

Par : actu17.fr

Ces faits atroces se sont déroulés vendredi dernier à Montbéliard, dans le quartier de la Petite-Hollande. Des enfants jouaient dehors et l’un d’entre eux, âgé de 9 ans, a été sollicité par un jeune homme de 25 ans raconte L’Est Républicain. Ce dernier lui a demandé un coup de main pour rentrer ses courses. Le petit garçon a accepté.

Il s’agissait en fait d’un piège pour attirer l’enfant dans l’appartement de l’agresseur, dont la mère est partie à l’étranger. Le jeune homme qui était semble-t-il alcoolisé, a alors agressé sexuellement le petit garçon en le menaçant avec un couteau. La victime a subi une pénétration anale et une tentative de fellation précise France Bleu. A son retour chez lui, le petit garçon a alerté son père qui a immédiatement appelé la police.

Conduit de force au commissariat

Face aux policiers, le mis en cause de 25 ans a nié les faits. Il aurait été remis en liberté le lendemain, au terme de sa garde à vue. L’affaire ne s’est pas arrêtée là. Dimanche, une dizaine de jeunes du quartier accompagnés par le père et la victime, se sont présentés chez le violeur présumé, sans emploi et connu des services de police pour des faits d’outrages notamment. L’enfant n’a pas immédiatement reconnu son agresseur. Il a toutefois reconnu la casquette qu’il portait au moment des faits, ainsi que son chat.

Devant la forte pression de ses interlocuteurs, le violeur présumé a fini par reconnaître les faits. Il a alors subi des violences avant d’être conduit de force au commissariat. L’homme présentait des blessures au visage. Cette fois, il est passé aux aveux devant les enquêteurs.

Le mis en cause a été placé en garde à vue puis a été déféré mardi soir. Au cours d’une audience à huis clos, un juge des libertés et de la détention (JLD) a ordonné son placement en détention provisoire, à l’issue de sa mise en examen pour viol sur mineur […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub