« On a peur de gens qui ne respectent pas la loi » : Michel Onfray alerte sur le laxisme judiciaire - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 26 avril 2021

« On a peur de gens qui ne respectent pas la loi » : Michel Onfray alerte sur le laxisme judiciaire

Michel Onfray était, ce dimanche 25 avril, l’invité du Point des idées, sur LCI. Particulièrement révolté par les affaires Viry-Chatillon et Halimi, le philosophe s’est notamment exprimé sur le laxisme judiciaire.

« On a peur de gens qui ne respectent pas la loi » : Michel Onfray alerte sur le laxisme judiciaire

Par : valeursactuelles.com

« On est en train de s’habituer ». Invité, ce 25 avril, sur le plateau de LCI, Michel Onfray a abordé frontalement les récentes polémiques sur les verdicts des affaires de Viry-Chatillon et Halimi. Particulièrement remonté, le philosophe estime que « la loi n’est pas respectée en France ». C’est notamment l’acquittement de huit des treize individus poursuivis pour avoir tenté de tuer des policiers en 2016, à Viry-Chatillon qui interroge le philosophe. « Il y en a qui prennent quand même dix-huit ans, et puis il y a des gens à qui on dit : […] peut-être que vous fait partie de ceux qui auraient pu tuer, mais la preuve n’est pas faite (…) vous pouvez rentrer chez vous ». Et l’aspect vraisemblablement incohérent de cette décision fait dire au fondateur de la revue Front Populaire que « si on faisait respecter la loi, si effectivement il y avait une crainte du gendarme, du policier, à ce moment-là, les problèmes seraient réglés ».

L’affaire Halimi, un meurtre antisémite

« On a juste peur de gens qui ont décidé qu’ils ne respecteraient plus la loi. À qui on dit : Vous le pouvez, vous êtes en banlieue, vous êtes musulmans, vous avez fumé des pétards, etc. », poursuit Michel Onfray. Ce dernier fait cette fois référence à la décision rendue par la Cour de cassation le 14 avril dernier. Les juges avaient alors décidé que Kobili Traoré, assassin de Sarah Halimi, ne serait pas jugé, l’homme étant atteint de bouffées délirantes au moment des faits. « Ce n’est pas un fou, c’est quelqu’un dont on dit qu’il a eu une bouffée délirante consécutive à un pétard », tempête Michel Onfray, qui affirme que le meurtrier est profondément antisémite, et que c’est ce mobile qui explique son geste : « Je ne pense pas que [le cannabis] ait rendu ce garçon antisémite, je pense qu’il l’était déjà précédemment ». Ce dimanche 25 avril, une manifestation pour protester contre la décision de la Cour de cassation a d’ailleurs rassemblé environ 20 000 personnes, à Paris […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub