VIDÉO - Attaque de Rambouillet : « Les musulmans sont doublement touchés » car « on est en plein ramadan », affirme Karim Zéribi - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 26 avril 2021

VIDÉO - Attaque de Rambouillet : « Les musulmans sont doublement touchés » car « on est en plein ramadan », affirme Karim Zéribi

Sur le plateau de CNews, samedi 24 avril, le chroniqueur Karim Zéribi a évoqué l’attentat survenu la veille, à Rambouillet. Il estime que les musulmans en sont « doublement toûchés », ramadan oblige.

Attaque de Rambouillet : « Les musulmans sont doublement touchés » car « on est en plein ramadan », affirme un ex-député

Par : valeursactuelles.com

C’est devenu un poncif des plateaux de télévision, dès qu’un attentat islamiste fait couler le sang français. Les musulmans seraient « les premières victimes » des attentats, ces derniers entrainant un regain de la stigmatisation et de l’islamophobie. Au lendemain de la mort d’une policière, à Rambouillet, c’est le refrain qu’a choisi d’entonner Karim Zéribi, chroniqueur CNews et ancien député européen socialiste. Selon lui, les musulmans seraient « doublement touchés » par l’attentat de Rambouillet. Touchés, d’abord, parce qu’ « on touche aux valeurs républicaines », et doublement parce que l’attentat a eu lieu en plein ramadan, « qui est un mois sacré » pour les musulmans.

« Pensée pour les Tunisiens »

Au cours de son intervention, Karim Zéribi a également tenu à rendre hommage… à la communauté tunisienne. « J’ai une pensée pour tous les immigrés tunisiens en situation régulière qui respectent les valeurs de la République et de la laïcité […] eux aussi doivent être touchés au cœur », exprime le chroniqueur. Selon lui, l’islamisme serait par ailleurs « un dévoiement » de l’islam, et les liens fait entre l’idéologie et la religion seraient purement factices. Quoiqu’il en soit, les partisans de l’islamisme risquent de ne pas trop se désoler d’une telle attaque en plein ramadan. Bien au contraire, en 2016, l’Etat islamique promettait même « un ramadan sanglant », comme le rappelle France culture […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub