VIDÉO - “Je déplore un manque de mixité dans le collège du quartier” : une femme voilée interpelle Macron - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mardi 20 avril 2021

VIDÉO - “Je déplore un manque de mixité dans le collège du quartier” : une femme voilée interpelle Macron

L'habitante du quartier des Hauts de Massane a donné l'exemple d'une question choquante de son fils pour argumenter son ressenti.

VIDÉO - “Je déplore un manque de mixité dans le collège du quartier” : une femme voilée interpelle Macron

Par : valeursactuelles.com

Ce lundi 19 avril, Emmanuel Macron et Gérald Darmanin ont fait le déplacement jusqu’à Montpellier pour aborder les questions sécuritaires. Les deux hommes sont arrivés en fin de matinée sous escorte. Emmanuel Macron était attendu au commissariat central et a été accueilli par le maire, mais aussi par des centaines de manifestants le huant. Dans cette journée marathon, le chef de l’Etat a été interpellé par une femme voilée dans le quartier des Hauts de Massane, comme le rapporte Midi Libre. « Je déplore un manque de mixité dans le collège du quartier. Les gens ne mettent plus les enfants dans le même quartier, ce qui est vraiment dommage », lui a-t-elle lancé. « Monsieur le président, j’ai mon fils qui a 8 ans, il m’a demandé si le prénom de Pierre existait vraiment ou si ce n’était que dans les livres, tellement il y a un manque de mixité dans le quartier. C’est vraiment grave. », a-t-elle ajouté, avant de dire que cette question l’avait choquée.

Tour de table

Lors de ce déplacement sur le thème de la sécurité, Emmanuel Macron et Gérald Darmanin ont aussi fait un tour de table des agriculteurs, de la CAF ou encore des acteurs associatifs des quartiers. En marge de cette visite officielle, un homme a été blessé par balles dans le quartier des Beaux-Arts à Montpellier. Au même moment, Emmanuel Macron se trouvait au commissariat de police pour annoncer des renforts aux forces de l’ordre, dépassées par la hausse des violences. Dans le quartier des Hauts de Massane, une parent d’élève a expliqué ses revendications au président : « On veut changer l’image de la Mosson. Que tout le monde retrouve la dignité » […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub