VIDÉO - Les retraites françaises condamnées à baisser? Le «souhait» d’un Macron qui «a de grandes chances d’être réélu» - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

mercredi 28 avril 2021

VIDÉO - Les retraites françaises condamnées à baisser? Le «souhait» d’un Macron qui «a de grandes chances d’être réélu»

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire assure que la controversée réforme des retraites est une nécessité pour la France. Au micro de Sputnik, l’économiste David Cayla estime que l’exécutif prépare l’opinion dans l’optique d’une réélection d’Emmanuel Macron. Un événement qui entraînerait, selon l’expert, une inéluctable baisse des retraites.

Les retraites françaises condamnées à baisser? Le «souhait» d’un Macron qui «a de grandes chances d’être réélu»

Par : Fabien Buzzanca / fr.sputniknews.com

Où le plan de relance européen en est-il? Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a affirmé sur Europe 1 que la France touchera «environ 10%, c’est-à-dire un peu plus de 5 milliards d’euros début septembre». Il s’agira de la première tranche des 40 milliards d’euros qui lui sont dus au titre de ce programme âprement négocié entre les 27 à l’été 2020.

Cette somme représente 40% du plan de relance de 100 milliards d’euros voulu par Emmanuel Macron afin d’aider à redémarrer une économie sinistrée par la pandémie de Covid-19. Ce programme a commencé à être déployé à la fin 2020 et Bruno Le Maire assure que 30 milliards d’euros ont déjà été «décaissés».

«L’objectif est de baisser les dépenses publiques»

Mais c’est bien la somme octroyée à la France par le plan de relance européen qui pose question. Interrogé afin de savoir si l’aide accordée par Bruxelles est conditionnée à l’adoption de la réforme des retraites, le ministre de l’Économie a rétorqué ceci: «Non, ce n’est pas exact.»

Au micro de Sputnik, David Cayla, enseignant à l’université d’Angers et membre des Économistes atterrés, livre une analyse différente: «Dans le cadre du plan de relance européen, un certain nombre de pays, notamment ceux que l’on nomme les frugaux, souhaitent harmoniser les politiques économiques et poussent à des réformes.»

«Concernant la France, l’objectif est de baisser les dépenses publiques, et en particulier le secteur social. Et les retraites représentent le coût le […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub