VIDÉO - Même en Indonésie, premier pays musulman du monde, les hurlements des muezzins insupportent - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

jeudi 29 avril 2021

VIDÉO - Même en Indonésie, premier pays musulman du monde, les hurlements des muezzins insupportent

Une influenceuse indonésienne et musulmane a provoqué la polémique en demandant que les appels des muezzins soient moins tapageurs et plus respectueux de la diversité du pays.

Même en Indonésie, premier pays musulman du monde, les hurlements des muezzins insupportent

Par : valeursactuelles.com

La vidéo et la polémique qu’elle a provoquée symbolisent les paradoxes religieux auxquels est parfois confrontée l’Indonésie. Car s’il s’agit du pays le plus musulman du monde avec quelque 87 % de croyants, l’Etat se veut également respectueux du multiculturalisme, sans religion officielle. Mais des tensions surviennent, la réalité du quotidien contrastant parfois avec l’idée d’un islam modéré.

C’est ce genre de tensions qu’illustre la vidéo postée par l’influenceuse aux près de 19 millions d’abonnés Zazkia Mecca. Elle a publié sur Instagram l’appel, très sonore et assez peu mélodieux, d’un muezzin à l’aube pour inviter à préparer le premier repas du ramadan, rapporte RFI.

Le blasphème, encore un délit

Bien que musulmane elle-même, Zazkia Mecca a interrogé sur la nécessité d’un tel volume sonore, surtout dans un pays qui prétend respecter ceux qui ne pratiquent pas la religion majoritaire. Elle a par ailleurs cité des hadiths (paroles attribuées au prophète Mahomet) rappelant que l’appel à la prière ne soit pas être tapageur mais respectueux des voisins.

Ces messages, qui semblent relever d’un simple appel à plus de modération, peuvent prendre une dimension plus grave en Indonésie, où le blasphème peut être puni de peines de prison, en particulier lorsqu’il est dirigé contre l’islam. Pour avoir demandé de baisser le volume de l’appel à la prière, une bouddhiste avait ainsi été condamnée à un an et demi de prison en 2019 […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub