Y a-t-il quelqu’un pour sauver la France ? - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mardi 27 avril 2021

Y a-t-il quelqu’un pour sauver la France ?

Quasiment toutes les nouvelles qui me parviennent de la France montrent un pays glissant vers le désastre.

Y a-t-il quelqu’un pour sauver la France ?

Par : GUY MILLIÈRE / dreuz.info

Un assassin islamiste antisémite est déclaré irresponsable de ses actes parce qu’il avait fumé du haschich et avait été pris d’une “bouffée délirante” : comme il ne s’agissait que d’une “bouffée”, il ne restera pas dans l’institution psychiatrique dans laquelle il avait été placé le jour même de l’assassinat qu’il a commis. Il sera vraisemblablement bientôt dehors, pourra retourner à la mosquée, fumer à nouveau du haschich, et s’il assassine à nouveau, la justice lui aura donné l’opportunité de le faire. Gilles William Goldnadel et Francis Szpiner ont déposé plainte en Israël contre l’assassin : c’est une décision noble, courageuse et indispensable. La justice française dans ce dossier s’est montrée lâche, déliquescente, volontairement aveugle devant l’antisémitisme musulman, qui est le seul antisémitisme qui agresse et tue des Juifs en France, mais qu’il est interdit de dénoncer. Des manifestations pour que la victime Sarah Halimi, ne soit pas oubliée et pour que celui qui l’a tuée soit puni comme il doit l’être sont organisées, et je les soutiens.

Un autre islamiste, impliqué dans l’assassinat de deux jeunes filles à Marseille a, lui, quasiment au même moment, bénéficié d’un non-lieu. S’il existe encore des Français qui se sentent en sécurité en France et qui ont confiance dans la justice de leur pays, c’est qu’ils sont sourds et aveugles.

Une fonctionnaire de police a été égorgée par un musulman à Rambouillet, et Macron a réagi en disant qu’il ne cèderait rien face au “terrorisme islamiste” : il cède déjà tout par les mots qu’il emploie. Cet égorgement n’est pas un acte “terroriste”, mais un acte de djihad, guerre sainte islamique contre les mécréants aux fins d’obtenir d’eux la peur et la soumission, et un acte de djihad contre un membre des forces de police d’un Etat infidèle est censé faire partie du combat contre cet Etat infidèle. L’adjectif “islamiste” est censé désigner autre chose que l’adjectif “islamique” : la distinction est sans pertinence. Le djihad est islamique, et fait partie intégrante de l’islam. Je l’ai expliqué en détail dans mon livre “L’ombre du djihad”. Mais bien sûr, il est politiquement incorrect de le dire.

Macron n’est pas le premier à céder. Les gouvernements français qui se succèdent n’ont pas cessé de tout céder, et Macron prend la suite. La justice française est lâche, déliquescente, volontairement aveugle sans de nombreux dossiers, depuis longtemps. Il en va de même pour quasiment tous les dirigeants politiques français, et pour quasiment tous les journalistes français. La police française est largement impuissante et désarmée. Elle a pu être employée pour des […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub