Aveyron : Jedï, la chienne des gendarmes, parvient à retrouver un petit garçon perdu dans les bois - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

dimanche 2 mai 2021

Aveyron : Jedï, la chienne des gendarmes, parvient à retrouver un petit garçon perdu dans les bois

Un petit garçon de deux ans et demi qui avait disparu ce jeudi à Rieupeyroux (Aveyron) a été retrouvé grâce à l’équipe cynophile des gendarmes de Montauban (Tarn-et-Garonne). Jedï, binôme de l’adjudant Bauville, a retrouvé la trace du garçonnet à l’aide de son doudou.

Aveyron : Jedï, la chienne des gendarmes, parvient à retrouver un petit garçon perdu dans les bois

Par : actu17.fr

C’est une histoire qui s’est bien terminée dans le Tarn-et-Garonne ce jeudi. Et le chien des gendarmes n’y est pas pour rien. Un garçonnet de deux ans et demi s’est éloigné de son domicile à Rieupeyroux. Ses parents, très inquiets, qui ne le voyaient plus, ont alerté la gendarmerie.

Une vingtaine de gendarmes ainsi qu’un hélicoptère et un drone ont été déployés pour retrouver le petit garçon raconte LCI. « La draisienne de l’enfant » a été « retrouvée à environ un kilomètre de l’habitation par un voisin » explique la gendarmerie sur Twitter.

Deux heures après le début des recherches, « l’équipe cynophile de Montauban s’engage rapidement pour appuyer les recherches opérationnelles ». « Plus on perd du temps, plus la personne peut se déplacer et donc le secteur de recherches s’étend. Rechercher quelqu’un de nuit, c’est beaucoup plus compliqué », a rappelé l’un des gendarmes à nos confrères.

« Il s’est calmé, il était content. Il a caressé la chienne. »

Le flair de la chienne Jedï s’est révélé déterminant. Binôme de l’adjudant Bauville, elle a d’abord flairé le doudou du garçonnet, un petit lapin blanc, puis s’est dirigé dans les bois situé à proximité du domicile familial. Après 15 minutes et 1 kilomètre et demi de marche, le petit garçon a été retrouvé ! « Je vois l’enfant en pleurs au milieu des ronces, donc on lui a donné le doudou, il s’est calmé, il était content. Il a caressé la chienne », a raconté le maître-chien.

L’enfant a rapidement été rassuré de retrouver son doudou, en attendant ses parents, soulagés. Leur fils n’avait que quelques égratignures. « La réactivité de l’engagement de tous les militaires et civils ayant participé aux recherches a été remarquable et a permis de le retrouver l’enfant sain et sauf deux heures après le lancement de l’alerte », se félicite la gendarmerie […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub