Coronavirus : La maladie de trois chercheurs de Wuhan fin 2019 alimente le débat sur l’origine du virus, selon le WSJ - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 24 mai 2021

Coronavirus : La maladie de trois chercheurs de Wuhan fin 2019 alimente le débat sur l’origine du virus, selon le WSJ

Cité par le Wall Street Journal, un rapport des services de renseignement américains indique que trois chercheurs de l'Institut chinois de virologie de Wuhan ont été atteints d’une maladie nécessitant des soins hospitaliers en novembre 2019. Une information pourtant démentie par la diplomatie chinoise.

Image/photo

Par : Anastasia Patts / fr.sputniknews.com

Une dizaine de jours après la publication d’une étude dans la revue Science évoquant la nécessité d’examiner l’hypothèse d’un accident de laboratoire, le Wall Street Journal indique que trois chercheurs de l'Institut chinois de virologie de Wuhan ont attrapé une maladie grave en novembre 2019.

Ceux-ci ont eu besoin de se faire soigner dans un hôpital, précise le quotidien en se référant à un rapport non divulgué des services de renseignement américains. Selon le WSJ, cette information pourrait «ajouter du poids aux appels croissants pour une enquête approfondie sur l’hypothèse de la fuite du virus d’un laboratoire».

Le rapport donne ainsi suite à une fiche d’information du département d’État sur la maladie dont plusieurs chercheurs du laboratoire chinois ont été atteints à l’automne 2019 «avec des symptômes compatibles à la fois avec ceux du Covid-19 et une infection saisonnière».

En plus de cela, ces détails supplémentaires émergent la veille d’une réunion de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui devrait aborder une nouvelle fois les origines du Covid-19.

La réaction des autorités américaines

Relayées par le WSJ, ces informations n’ont pas été directement commentées par le Conseil de sécurité nationale des États-Unis. Cependant, sa porte-parole a déclaré que l’administration Biden continuait d’avoir «de sérieuses questions sur les premiers jours de la pandémie du Covid-19, y compris sur ses origines en République populaire de Chine», indique Reuters.

Le gouvernement américain travaille toujours avec l’OMS et d’autres pays pour soutenir un examen mené par des experts sur les origines de la pandémie «sans interférence ni politisation», a fait savoir Emily Horne, citée par l’agence de presse.


Amazon Soutient les TPE et PME françaises ► Découvrez ici les produits vendus par des entreprises et commerçants français sur Amazon


«Nous n'allons pas faire de déclarations qui conjecturent sur une étude en cours de l'OMS concernant l’origine du SARS-CoV-2, mais nous avons clairement indiqué que des théories solides et techniquement crédibles devraient être soigneusement évaluées par des experts internationaux», a-t-elle lancé.

La Chine nie tout lien

Interrogé par le WSJ à ce sujet, le ministère chinois des Affaires étrangères a pointé l’improbabilité absolue d’une évasion du virus, précise le quotidien.

«Les États-Unis continuent d’exagérer la théorie des fuites en laboratoire. Sont-ils réellement préoccupés par la recherche de la source ou essayent-ils de détourner l’attention?»

Peu après, le ministère chinois des Affaires étrangères a officiellement démenti cette […] LIRE LA SUITE :

  SOURCE : fr.sputniknews.com


Bas Pub