Côte-d’Or : Un maire violemment frappé à coups de barre de fer après une simple remarque - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mardi 25 mai 2021

Côte-d’Or : Un maire violemment frappé à coups de barre de fer après une simple remarque

Le maire de la petite commune d’Ouges, en Côte-d’Or, a été victime d’une violente agression ce dimanche soir. Il a été roué de coups alors qu’il venait de faire une remarque au conducteur d’un quad. Un habitant a lui aussi été frappé. Les auteurs ont pris la fuite.

Image/photo

Par : actu17.fr

Une simple réflexion lui a valu des coups et des blessures. Jean-Claude Girard, maire d’Ouges, une commune de 1500 habitants, a été violemment agressé vers 18h30 ce dimanche relate Le Bien Public. L’édile explique qu’il a aperçu un homme circulant sur un quad, à pleine vitesse et de manière dangereuse.

« J’ai stoppé le jeune homme. Je lui ai dit que c’était dangereux de rouler ici et que plusieurs cas similaires nous avaient déjà été rapportés », raconte-t-il au quotidien régional. « T’es qui toi ? », lui a répondu cet homme. Jean-Claude Girard lui a signifié qu’il était le maire de la commune et l’a « invité à rejoindre la route ». « Je crois que le ton a commencé à monter là », se souvient l’élu qui n’avait certainement pas imaginé la suite de l’histoire.

Des riverains ont entendu ce qu’il se passait et sont sortis. Le jeune homme s’est quant à lui énervé. « Il a menacé d’appeler son frère », poursuit Jean-Claude Girard qui admet qu’à ce moment-là, il pensait que la situation allait en rester là.

Sept à huit agresseurs

Mais quelques minutes plus tard, deux voitures et plusieurs scooters sont arrivés. Sept à huit individus armés de barre de fer s’en sont alors violemment pris au maire qui était de dos. Il a notamment reçu un coup sur la tête. Un habitant a quant à lui été frappé en plein visage. Jean-Claude Girard a chuté au sol alors qu’il recevait des coups. « Je ne me rappelle pas trop mais je sais que c’est un coup dans les côtes qui m’a fait me relever », décrit-il. La seconde victime a terminé par terre, la tête ensanglantée.

C’est finalement un autre habitant qui a tiré en l’air avec sa carabine et qui a provoqué la fuite des agresseurs. Les gendarmes de Quetigny ont été alertés par l’épouse du maire. Ce dernier s’est vu attribuer deux jours d’Incapacité totale de travail (ITT). Une enquête a été ouverte afin de retrouver les auteurs de cet acte.

« S’attaquer à un maire c’est bafouer les valeurs de la République »

Le maire de Dijon et ancien ministre, François Rebsamen, a réagi à cette violente agression sur Twitter ce lundi soir. Il fait part de sa « consternation » et sa « colère ». « Rien ne peut justifier cette violence. S’attaquer à un maire c’est bafouer les valeurs de la République », écrit-il. « Les lâches auteurs de l’agression doivent être retrouvés et condamnés. En mon nom et au nom des maires de la métropole, j’apporte tout mon soutien à Jean-Claude Girard et aux Ougeois ».

  SOURCE : actu17.fr


Bas Pub