Covid-19 - Quatrième vague : les prévisions très inquiétantes de l’Institut Pasteur… c’est pour bientôt ! - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

samedi 1 mai 2021

Covid-19 - Quatrième vague : les prévisions très inquiétantes de l’Institut Pasteur… c’est pour bientôt !

Alors qu’Emmanuel Macron a annoncé son agenda de déconfinement en quatre parties, certains scientifiques de l’Institut Pasteur préviennent déjà l’arrivée d’une quatrième vague, prévue pour cet été. Une nouvelle qui inquiète, alors que le déconfinement progressif sera mis en place à partir du 3 mai prochain.

Quatrième vague : les prévisions très inquiétantes de l’Institut Pasteur… c’est pour bientôt !

Par : Jessy / letribunaldunet.fr/

Une quatrième vague déjà prévue pour cet été ?

La France a visiblement du mal à diminuer la propagation du virus sur le territoire. Confronté à plusieurs variants qui circulent activement dans le pays, le gouvernement a tout de même décidé de mettre en place un déconfinement en quatre temps. À partir du 3 mai, la limite de 10km autour du domicile sera levée, ainsi que l‘interdiction de se déplacer d’une région à une autre.

Mais pour les scientifiques de l’Institut Pasteur, le déconfinement progressif n’aura que pour effet d’amener une quatrième vague des contaminations sur le territoire français, alors que la troisième n’est toujours pas terminée. En effet, les hôpitaux sont, encore aujourd’hui, à flux tendu. Loin de vouloir inquiéter les Français, l’Institut Pasteur explique son alerte en se rapportant sur les chiffres de l’épidémie au moment du déconfinement de l’année dernière, comme le rapporte L’Essentiel.

15 fois plus de contaminations, mais 15 fois plus de capacité à tester ?

La encore, les chiffres sont pourtant discutables. En mai 2020, les contaminations quotidiennes ne dépassaient pas, selon les chiffres du gouvernement, les 2000 contaminations. Aujourd’hui, le nombre de contaminations tourne toujours entre 20 000 et 30 000 par jour.

Des chiffres alarmants, certes, mais qu’il faut savoir rapprocher de la capacité à tester en grand nombre depuis maintenant plusieurs mois. Bien entendu, les contaminations sont quand même plus importantes que l’année dernière, notamment à cause du variant Anglais, qui est plus dangereux car plus contagieux. Les scientifiques de l’Institut Pasteur indiquent également que le rythme de la vaccination jouera un rôle important dans la gravité (ou non) de la quatrième vague. Mais ce n’est pas un secret, plus il y aura de vaccinés, moins le risque sera présent… En tout cas dans les faits […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub