Fête des mères et des pères : une famille homoparentale demande la création d’une fête des parents pour plus “d’inclusion” et de “tolérance” - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


vendredi 28 mai 2021

Fête des mères et des pères : une famille homoparentale demande la création d’une fête des parents pour plus “d’inclusion” et de “tolérance”

Un père de famille lunellois a appelé le président de la République à la création d'une fête des parents pour les enfants de familles monoparentales.

Image/photo

‏ L'ACTUALITÉS : FRANCE   | BRETAGNE   | EUROPE   | INTERNATIONAL   | FAITS DIVERS

Par : V.A.

A quelques jours de la Fête des mères, qui aura lieu dimanche 30 mai, des voix de familles homoparentales souhaitent se faire entendre. C’est le cas de Vivien Gstalter, un père de famille homosexuel résident Lunel dans l’Hérault, qui est même allé jusqu’à écrire une lettre au président de la République pour mener son combat : instaurer une fête des parents. Comme le rapporte France 3, le père de la petite Romane, âgée de 5 ans, a souhaité attirer l’attention sur « les problèmes que pose la préparation de la Fête des mères à l’école primaire ». Selon lui, « la majorité des professeurs des écoles font confectionner par leurs élèves, dans le cadre scolaire, un cadeau pour les mères, puis pour les pères », ce qui serait un véritable problème pour les familles homoparentales avec deux mères, ou deux pères. Doan Luu, père homosexuel d’une petite Clémence âgée de 9 ans, a lui aussi soulevé les progrès à faire par l’éducation nationale sur cette problématique : « Il faut qu’on incite notre société vers plus d’inclusion, de la tolérance et de respect des diversités en privilégiant la fête des parents », a-t-il expliqué.

Une tradition jugée stigmatisante

La tradition vieille de plusieurs siècles de la Fête des mères et des pères semblerait aujourd’hui poser problème aux familles non-conventionnelles. Vivien Gstalter a néanmoins relevé l’intelligence des professeurs de sa fille : « Romane fait une activité pour la Fête des mères qu’elle offre à qui elle veut, et deux cadeaux pour la Fête des pères. Mais ce n’est pas le cas avec tous les enseignants ». Pour Clémence, la fille de Doan Luu, la situation est encore différente : « On s’y retrouve avec les aspects traditionnels puisque Clémence a deux papas et deux mamans. Elle va préparer deux cadeaux pour les mamans et deux cadeaux pour les papas », a-t-il formulé. Pour le père de Romane, cette fête des mères reste une épreuve, un moment où les enfants de familles monoparentales seraient selon lui « stigmatisés ».

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub