[Info V.A.] Eric Zemmour intervient en Hongrie pour dénoncer la « cancel culture » - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mardi 25 mai 2021

[Info V.A.] Eric Zemmour intervient en Hongrie pour dénoncer la « cancel culture »

L’éditorialiste intervient ce mardi dans une conférence à Budapest, organisée par le think tank conservateur hongrois Danube Institute. L’événement sera diffusé dans une dizaine de jours, alors qu’Éric Zemmour publiera un article dans l’un des plus grands magazines hongrois.

Image/photo

Par : Alexandre Bertolini / V.A.

Éric Zemmour à la cote au-delà des frontières hexagonales. D’après nos informations, l’éditorialiste qui cartonne sur CNews est l’un des invités d’honneur d’une conférence à Budapest organisée ce mardi par le Danube Institute, un think tank conservateur favorable au Premier ministre hongrois Viktor Orbàn. L’événement porte sur la « cancel culture », cette pratique née aux États-Unis consistant à dénoncer publiquement, en vue de leur ostracisation, des individus, groupes ou institutions responsables d’actions, de comportements ou de propos perçus comme problématiques par le politiquement correct.

L’auteur de Suicide français ne pouvant se rendre sur place en raison de sa participation à l’émission Face à l’info, une vidéo de vingt minutes enregistrée ce weekend sera diffusée à 16 heures lors de l’événement. Dans cette vidéo, que Valeurs actuelles a pu visionner, l’éditorialiste évoque la cancel culture comme « un sujet essentiel », un mouvement de censure favorisé à la fois par les progressistes et les nouvelles populations de cultures musulmanes en France, dans le but de détruire l’homme blanc : « L’idéologie rencontre la démographie […], c’est une sorte de pacte germano-soviétique, une alliance improbable pour détruire l’adversaire commun. Ici, la France », assène-t-il face à la caméra . « On ne se contente plus de rejeter la patrie, la famille, le père ou l’homme blanc, on veut désormais les détruire, les ‘‘cancel’’ », ajoute l’éditorialiste du Figaro.

Dans la vidéo, le journaliste défend les tribunes des militaires publiées dans Valeurs actuelles, en citant Chamfort, poète et moraliste français du 18ème siècle : « En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu et on persécute ceux qui sonnent le tocsin ». « Un sujet dont tout le monde parle en Hongrie », précise Erik Tegnér, ancien militant LR, en faveur d’une union des droites et chargé d’introduire Éric Zemmour à la conférence du Danube Institute.

Présence de l’ambassadeur de Hongrie et d’un secrétaire d’État d’Orbàn

Le passage d’Éric Zemmour sera écouté par l’ambassadeur de Hongrie et un secrétaire d’État de Viktor Orbàn présents à la conférence. Mais aussi par l’ambassadeur de Pologne en Hongrie et le co-président du groupe des conservateurs et réformistes européens au Parlement européen, le Polonais Richard Legutko. Ces derniers pourront entendre d’autres figures intellectuelles du camp conservateur, comme l’écrivain et journaliste britannique Douglas Murray, auteur du best-seller La grande déraison, sorte d’Éric Zemmour au pays de sa majesté Elisabeth II. Ou encore, Rod Dreher, journaliste et écrivain américain, éditorialiste à l’American Conservative, qui fustige les élites progressistes outre-Atlantique.

Toujours selon nos informations, Éric Zemmour, en plus de sa participation à l’événement du Danube Institute, publiera aussi une tribune dans le grand magazine hongrois Mandiner dans les semaines à venir. Alors, bientôt l’émergence d’une génération Z en Hongrie ? En tout cas, l’éditorialiste du Figaro n’a pas manqué dans sa vidéo de mettre en avant la résilience hongroise face aux affres du progressisme débridé, avant de conclure : « Comme j’aimerais que les Hongrois nous aident dans notre lourde tâche (la survie de la France), ils ont de sages conseils à nous donner. »

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub