Le rappeur patriote Kaotik747 veut porter plainte contre l’Obs, qui l’a associé au Ku Klux Klan - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


samedi 29 mai 2021

Le rappeur patriote Kaotik747 veut porter plainte contre l’Obs, qui l’a associé au Ku Klux Klan

Particulièrement médiatisé depuis la manifestation des policiers, le 19 mai dernier, le rappeur pro-police Kaotik 747 s’est vu consacrer un long portrait dans l’Obs. Un article pas toujours flatteur, à cause duquel le rappeur envisagerait de porter plainte contre l’Obs.

Image/photo

‏ L'ACTUALITÉS : FRANCE   | BRETAGNE   | EUROPE   | INTERNATIONAL   | FAITS DIVERS

Par : V.A.


C’est une accusation qui revient fréquemment dans les colonnes de la presse, quand il s’agit de décrédibiliser une personnalité publique. La démarche consiste à assimiler le geste de la main signifiant « Ok » à un signe de ralliement d’extrême-droite. Et cette fois, c’est au tour du rappeur patriote et pro-police Kaotik 747 de faire les frais de cette pratique. C’est L’Obs qui s’est rendu coupable de cette démarche, en consacrant un portrait à l’artiste niçois, médiatisé après la manifestation des policiers du 19 mai. L’article, qui présente la carrière de Kaotik, fait en effet mention d’une photo sur laquelle on peut apercevoir le rappeur aux côtés de deux policiers. Les trois hommes effectuent le fameux signe « Ok », originellement pratiqué dans le monde de la plongée, mais que L’Obs interprète tout à fait différemment. Le portrait évoque un « signe avec la main connu des supporters de l’ultradroite, notamment américaine : le « O-KKK » (en référence au Klu Klux Klan, organisation violente et raciste des Etats-Unis) ».

Vers une plainte en justice ?

Pour accentuer la « reductio ad extrême droite », L’Obs ajoute … une vidéo montrant Marine Le Pen effectuant le même geste, lors d’une soirée en Autriche. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la pratique n’a que peu été goûtée par Kaotik 747. Le rappeur, Karim de son prénom, a répondu au journal en publiant une série de photo. On peut y apercevoir plusieurs personnalités effectuant le même signe de la main : les rappeurs marseillais Soprano et IAM, des pompiers, des membres du Samu, un supporter de l’OGC Nice. Autant de personnalités peu susceptibles de partager les goûts de « l’alt-right américaine », n’en déplaise à L’Obs. Dans un second tweet, le niçois annonce d’ailleurs son intention de porter plainte. « Je vais porter plainte. J’espère pouvoir être soutenu par un avocat », annonce-t-il, dénonçant une pratique « injuste » de la part du journal. Le rappeur estime par ailleurs avoir perdu « plus de 1 000 abonnés » sur YouTube, à la suite de cet article. « Les gens que j’idolâtre sont Monsieur l’Abbé Pierre, Coluche et Daniel Balavoine », conclut-il. Sous son message, il a par ailleurs reçu le soutien du syndicat des Commissaires de police nationale, qui a même proposé son aide au rappeur.

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub