MANIFESTATION DES POLICIERS : AUDREY PULVAR PORTE PLAINTE À SON TOUR CONTRE GÉRALD DARMANIN - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 24 mai 2021

MANIFESTATION DES POLICIERS : AUDREY PULVAR PORTE PLAINTE À SON TOUR CONTRE GÉRALD DARMANIN

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin accuse Audrey Pulvar de «diffamer la police», au point de déposer plainte contre elle. Ce lundi, l'équipe de la candidate aux Régionales en Ile-de-France a annoncé porter plainte à son tour.

Image/photo

Par : . . (Source-Auteur) . .

«Nous récusons une quelconque diffamation d'Audrey Pulvar à l'égard de la police nationale et nous avons pris la décision de porter plainte contre le ministre de l'Intérieur [Gérald Darmanin] pour diffamation et dénonciation calomnieuse», a ainsi expliqué l'équipe de campagne Ile-de-France en Commun dans un communiqué.

Une démarche dans laquelle l'adjointe à la mairie de Paris chargée de l'agriculture, et proche d'Anne Hidalgo, a été très largement soutenue et ce, y compris parmi ses opposants politiques. «Un ministre de l'Intérieur qui porte plainte en pleine campagne contre une adversaire politique, une conception toute particulière de la démocratie», écrit par exemple Julien Bayou, le candidat EELV aux régionales en Ile-de-France.

«Nous tenons à assurer Audrey Pulvar de notre entier soutien face à la tentative de déstabilisation, d’entrave à la liberté d’expression et d’instrumentalisation de la justice par le Ministre de l’Intérieur», a également réagi la section francilienne du Parti Radical de Gauche (PRG).

De fait, l'équipe d'Audrey Pulvar, candidate Ile-de-France en Commun (Parti socialiste et apparentés), évoque une «tentative d'intimidation» à l'encontre d'une «candidate d'opposition». Et ce, de la part d'un ministre chargé par ailleurs «de l'organisation de ces élections [régionales]».

UNE «TENTATIVE D'INTIMIDATION» ?

Pire, selon elle, Gérald Darmanin a tout bonnement été «incapable d'expliquer les propos ou les fondements de son action». «Cette tentative d'intimidation [...] témoigne d'une atteinte à la liberté d'expression d'une extrême gravité», peut-on encore lire dans le communiqué d'Ile-de-France en Commun, qui a donné une conférence de presse ce lundi à 11h.

«Monsieur Darmanin ne pouvait ignorer qu'il dénonçait faussement Madame Pulvar et qu'il l'exposait abusivement à des poursuites judiciaires et ça c'est une dénonciation calomnieuse pour laquelle nous déposons plainte devant la cour de justice de la République», a déclaré Maître Patrick Klugman, l'avocat d'Île-de-France en Commun.
«Nous n'entendons pas en rester là», a-t-il ajouté, assurant qu'il n'avait «pas l'impression de défendre une candidate» mais qu'il avait plutôt «l'impression d'être dépositaire d'une question qui relève du pluralisme du débat démocratique et de la liberté d'expression».


Amazon Soutient les TPE et PME françaises ► Découvrez ici les produits vendus par des entreprises et commerçants français sur Amazon


Pour rappel, invitée de France Info, Audrey Pulvar s'était exprimée sur la présence du ministre Gérald Darmanin à la manifestation des policiers. «Une manifestation à l’appel de policiers en colère, soutenue par l’extrême droite, à laquelle participe un ministre de l’Intérieur [...], c’est une image qui pour moi, était assez glaçante», avait-elle déclaré.

UNE PLAINTE QUI POURRAIT ÊTRE JUGÉE IRRECEVABLE

Des propos immédiatement commentés par le principal intéressé, qui s'était fendu d'un tweet pour annoncer sa plainte pour diffamation : «les propos de Madame Pulvar dépassent le simple cadre d’une campagne électorale et viennent profondément diffamer la police de la République. Je porte plainte au nom du ministère de l’Intérieur».

Reste à savoir si cette plainte sera jugée recevable. Les propos d'Audrey Pulvar sur la police pourraient en effet relever de l'interprétation et non de la diffamation.

  SOURCE : cnews.fr


Bas Pub