Manifestation LGBT « interdite aux blancs » à Tours : après la polémique, l’événement annulé - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


jeudi 13 mai 2021

Manifestation LGBT « interdite aux blancs » à Tours : après la polémique, l’événement annulé

La manifestation anti-homophobie et anti transphobie prévue le 15 mai est annulée suite à la polémique d’une tête de cortège « interdite aux blancs ».

Manifestation LGBT à Tours : après la polémique, l’événement annulé

Par : V.A.

Une manifestation devait avoir lieu ce samedi 15 mai 2021 à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie. Comme le relaie Marianne, le centre LGBT de Tours a finalement décidé d’en annuler la tenue suite à la polémique déclenchée par un post instagram qui interdisait à «toute personne blanche» de « s’incruster » en tête de cortège. Les récalcitrants seraient «cordialement (ou non) dégag(és)», promettait le message. Si l’annonce a bien évidemment provoqué un tollé chez les sympathisants de droite, elle a aussi surpris les militants LGBT, qui ont exprimé leur déception en commentaire sur Instagram. La publication a été supprimée depuis, et le centre évoque des menaces qui auraient conduit à annuler l’événement, des « risques encourus pour l’association mais aussi pour toutes les personnes qui souhaitaient s’y rendre ».

Une publication venue d’un partenaire

L’organisateur de l’événement accuse un malentendu lié à un partage de « story » malheureux. A l’origine, il s’agissait d’un message du Collectif antiraciste de Tours, partenaire du centre LGBT. Son porte-parole, Johan Yager s’est justifié auprès de France Bleu : C’est «une phrase que l’on condamne. Cette story nous a échappé, nous dessert complètement et n’est pas en adéquation avec nos idées». On constate toutefois sur Instagram que la page du Centre confirmait, malgré tout, que la zone interdite aux blancs «sera mise en place» au motif que «certaines personnes racisées ne se sentent pas à l’aise dans des cortèges mixtes».

Le soutien de la mairie écologiste

Chargé par l’opposition municipale, le maire EELV de Tours avait confirmé dans un tweet son soutien au centre, chargeant au passage l’extrême droite : « Face à la polémique instrumentalisée par l’extrême droite et relayée par la droite locale, je renouvelle toute ma confiance au centre LGBT de Tours et dénonce les menaces de mort dont il est l’objet. La marche de samedi sera ouverte et inclusive. » […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub