Marine Le Pen dénonce le “procès en sorcellerie” dont est victime le RN - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


samedi 22 mai 2021

Marine Le Pen dénonce le “procès en sorcellerie” dont est victime le RN

La présidente du RN a rappelé que son parti rassemblait “des profils divers de la société civile, de la gauche, ou de la droite”.

Marine Le Pen dénonce le “procès en sorcellerie” dont est victime le RN

Par : V.A.

Elle le déplore haut et fort. Lors d’un déplacement dans le Gard, jeudi 20 mai, afin de soutenir Jean-Paul Garraud, candidat aux élections régionales en Occitanie, Marine Le Pen a fustigé le « procès en sorcellerie » dont est souvent victime le Rassemblement national. En effet, elle dénonce les critiques jugeant que le RN serait incapable de gouverner et de rassembler, relaie BFMTV jeudi 20 mai. « Nous souhaiterions que cesse une forme de procès en sorcellerie dont nous sommes victimes depuis des années. Car la réalité est parfois très différente de ce qu’on peut parfois lire », a-t-elle déclaré à la presse. Pour elle, ce type de critique « n’a plus de sens, sur (la) capacité à gouverner » du RN, estimant avoir prouvé l’efficacité du parti « par l’intermédiaire des maires ».

Les « déçus LR » appelés à rejoindre le RN

La députée du Pas-de-Calais a d’ailleurs rappelé que « beaucoup de procès au RN » ont été faits, notamment « sur son absence d’implantation locale ». Pourtant, le parti compterait le plus grand nombre de candidats sous l’étiquette RN aux départementales, selon la candidate en course à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). D’après les chiffres du ministère de l’Intérieur, le RN serait représenté dans plus de 1 600 cantons, relaie BFMTV.

« On nous a fait aussi (…) le reproche de ne pas rassembler. Mais qui rassemble plus que le RN aujourd’hui ? Qui est capable d’attirer à lui des profils aussi divers, de la société civile, de la gauche, ou de la droite ? Personne. » Marine Le Pen en a profité pour pointer le fait que « LR et LREM ne rassemblent pas » mais « fusionnent ». Elle faisait là référence à l’annonce de Jean Castex dans le Journal du Dimanche du 2 mai dernier. Le Premier ministre avait annoncé que la liste La République en marche (LREM), en course pour la région PACA, se retirait au profit d’une alliance avec la liste Les Républicains (LR) de Renaud Muselier. Peu de temps après l’annonce, le président des Républicains, Christian Jacob, retirait l’investiture LR à Renaud Muselier. Auprès de la presse jeudi 20 mai, le candidat en Occitanie, Jean-Paul Garraud, a fait savoir qu’il n’y avait pas de « cordon sanitaire » entre le RN et LR, relate BFMTV. Il a invité les « déçus LR » à les rejoindre, car « la solution est avec (eux) » […]

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub