Marine Le Pen : sa soeur Marie-Caroline cash face à Pascal Praud - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


vendredi 28 mai 2021

Marine Le Pen : sa soeur Marie-Caroline cash face à Pascal Praud

Invitée sur le plateau de Pascal Praud sur CNews, Marie-Caroline Le Pen, candidate du Rassemblement national aux régionales en Île-de-France, a défendu bec et ongles sa soeur cadette, Marine Le Pen.

Image/photo

‏ L'ACTUALITÉS : FRANCE   | BRETAGNE   | EUROPE   | INTERNATIONAL   | FAITS DIVERS

Par : Sophie Vincelot

Elle a récemment signé son grand retour en politique. Marie-Caroline Le Pen, la soeur aînée de Marine Le Pen, est candidate pour le Rassemblement National aux élections régionales en Ile-de-France. Elle sera ainsi deuxième sur la liste RN des Hauts-de-Seine menée par Jordan Bardella. Invitée sur le plateau de L'Heure des pros sur CNews, la femme politique a expliqué les raisons de son come-back. Mais pas seulement. Elle en a également profité pour défendre sa cadette, qui est candidate à l'élection présidentielle de 2022.

"Je pense que (Marine) a les qualités nécessaires d’un chef d’Etat. C’est quelqu’un d’intelligent, elle travaille beaucoup, elle est très calme. C’est un marin de gros temps", a expliqué Marie-Caroline Le Pen auprès de Pascal Praud. Pour la fille aînée de Jean-Marie Le Pen, sa soeur est une femme capable "de résister à la méchanceté, à l’hostilité". "Sa main ne tremblera jamais", a-t-elle ajouté.

Un retour en force de Marie-Caroline Le Pen

Une intervention qui témoigne de relations apaisées entre les deux soeurs. Car en 1998, Marie-Caroline Le Pen s'est éloignée du clan familial en ralliant avec avec son mari, Philippe Olivier, le Mouvement national républicain de Bruno Mégret. Un geste qui provoquera une scission avec son père. Après sa démission en 2000 du MNR, elle se rapproche à nouveau de sa famille. En 2007, elle accompagne même Marine Le Pen lors de la campagne pour les législatives. Signe d'un retour en force : la présidente du Rassemblement national a déclaré en 2011 avoir "totalement pardonné" à sa sœur, qui a réintégré en 2016 le FN.

  SOURCE : gala.fr


Bas Pub