Migrants musulmans en maraude: «Ils agissent en groupes et se mettent en chasse, traitant les femmes comme du gibier» - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 3 mai 2021

Migrants musulmans en maraude: «Ils agissent en groupes et se mettent en chasse, traitant les femmes comme du gibier»

Les gouvernements européens ne font pas grand-chose pour mettre fin à ces agressions ou punir leurs auteurs, de peur d'être taxés de racistes...

Migrants musulmans en maraude: « Ils agissent en groupes et se mettent en chasse, traitant les femmes comme du gibier »

Par : George Thomas - CBN news | La rédaction / lesobservateurs.ch

De Londres à Vienne en passant par Stockholm, de jeunes hommes migrants, originaires pour la plupart de pays à majorité musulmane, s'en prennent aux femmes blanches pour les violenter et les harceler sexuellement.

Les gouvernements européens ne font pas grand-chose pour mettre fin à ces agressions ou punir leurs auteurs, de peur d'être taxés de racistes.

Aujourd'hui, certaines voix avertissent que l'immigration et l'islam mettent en danger les droits et la sécurité des femmes en Europe. Depuis une quarantaine d'années, des centaines, voire des milliers de jeunes femmes ont été droguées, violées et battues dans des dizaines de villes britanniques par des hommes appartenant à des réseaux de violeurs (grooming gangs).

"Ce sont des réseaux d'hommes qui enlèvent de jeunes adolescentes et les maltraitent pour les forcer à des relations sexuelles", explique Tim Dieppe, de l'association britannique Christian Concern. "Dans certains cas, ils les séquestrent et les passent à de nombreux autres hommes, voire les vendent à des fins sexuelles et ces abus peuvent durer de nombreuses années."

Non seulement le problème persiste, mais il s'aggrave.

En décembre 2020, la police britannique a inculpé 32 hommes appartenant à un gang de violeurs de 200 infractions d'exploitation sexuelle à l'encontre de 8 filles, dont certaines n'avaient que 13 ans.

"Des arrestations et des poursuites ont eu lieu dans une quarantaine de villes différentes à travers le pays", a déclaré Dieppe à CBN News. "Dans une ou deux villes, nous savons qu'il y a au moins un millier de victimes, donc cela fait plusieurs milliers de victimes, dont beaucoup ont été violées et maltraitées par plusieurs agresseurs. Donc l'ampleur du problème est énorme."

Ci-dessous le témoignage d'une ancienne victime – sous titres disponibles:



La plupart des auteurs condamnés à ce jour seraient musulmans. La majorité de leurs victimes sont des filles blanches. "Moi-même, il y a plus de 20 ans, j'ai été ciblée à la fin de mon adolescence." À l'époque, Ella Hill (pseudonyme) vivait à Rotherham, au nord de Londres, lorsqu'elle a été ciblée par un gang de violeurs musulmans pakistanais. «[J'ai été] violée, battue, étranglée, étouffée, torturée, presque noyée à mort, presque étouffée à mort et très, très brutalement maltraitée, couverte d'ecchymoses», a raconté Ella.

Hill ajoute que ses agresseurs lui ont clairement fait comprendre qu'elle méritait d'être punie, parce qu'elle était blanche, non musulmane, non vierge et ne s'habillait pas modestement.Elle dit avoir été violée plus de 100 fois et enduré "des tortures et des violences sexuelles sanctionnées par la religion". "Il faut que les gens entendent les survivantes et sachent qu'il s'agit de crimes aggravés par leur aspect racial et religieux", a dit Ella lors d'une interview dans l'émission "TRIGGERnometry" sur YouTube.

"Quand ils me battaient, ils me traitaient de 'scorie blanche', de 'pute blanche', de 'con blanc' encore et encore, l'agresseur avait toujours en tête le fait que j'étais blanche et c'était toujours lié à sa religion et à son idée de ce qu'est une bonne musulmane et de ce qu'elle n'est pas." Elle s'est échappée un an plus tard, faisant dès lors partie de la plus grande enquête sur les abus sexuels sur enfants jamais menée au Royaume-Uni.

Plus de 20 ans plus tard, ces mêmes types d'agressions dans les villes européennes ne font que s'aggraver.

"La violence sexuelle augmente en raison du nombre d'hommes immigrés originaires de pays à majorité musulmane qui sont responsables de la plupart de ces actes – pas de tous, mais de la plupart de ces actes", affirme Ayaan Hirsi Ali, célèbre militante des droits humains et auteure de livres à succès. Dans son nouveau livre Prey: Immigration, Islam, and the Erosion of Women's Rights, l'activiste d'origine somalienne soutient que l'immigration et l'islam sont des facteurs majeurs qui menacent la sécurité des femmes.

"J'ai parlé à des femmes qui disent qu'elles ont trop peur pour oser sortir de chez elles pour emmener leurs enfants à la garderie, se promener dans les parcs, marcher sur le trottoir", a dit Ali à CBN News […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub