NICE (06) : LA POLICE MUNICIPALE S’ARME DE DRONES - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


vendredi 7 mai 2021

NICE (06) : LA POLICE MUNICIPALE S’ARME DE DRONES

La capitale azuréenne, qui compte déjà 3400 caméras de vidéoprotection, vient d’acquérir trois drones pour renforcer l’action de la police municipale en matière de sécurité.

NICE : LA POLICE MUNICIPALE S’ARME DE DRONES

Par : Sébastien Mansour / cnews.fr

Malgré des rafales à près de 70 km/h, une démonstration des capacités de drones a pu être réalisée, hier après-midi, sur la colline du Château, de Nice. Des équipements volants télécommandés munis de caméras qui serviront à capter des images et à les enregistrer dans le cadre spécifique de certaines missions.

Votée le 15 avril par le Parlement, la loi de «sécurité globale» donne la possibilité aux polices municipales d’utiliser les drones. La commune, qui avait déjà expérimenté cet outil technologique, dès mars 2020 lors du premier confinement, vient d’acquérir trois de ces engins pour mieux surveiller la voie publique.

«GUIDER LES POLICIERS LORSQU’ILS POURSUIVRONT L’AUTEUR D’UN DÉLIT»

Le plus gros sera destiné aux missions d’observation longue distance. Capable de lire une plaque d’immatriculation à plusieurs centaines de mètres, il pourra même voler sous la pluie. Le second sera utilisé dans des missions de reconnaissance et fournira un appui logistique aux forces de l’ordre sur le terrain. «Il guidera les agents lorsqu’ils poursuivront l’auteur d’un délit, explique le maire de Nice Christian Estrosi. Ce drone permettra de donner des indications très précises aux policiers municipaux. Cet équipement sera également très utile pour rechercher des enfants disparus, des personnes âgées qui se seraient égarées ou encore des victimes en cas de catastrophe naturelle».

Le troisième drone à peine plus lourd qu’un smartphone permettra lui de s’assurer qu’une zone est sûre et sans danger, notamment visualiser la présence d’explosif.

«J’ESPÈRE QU’IL NE S’AGIRA PAS D’UN SIMPLE GADGET»

Pour exploiter au mieux les capacités de ces engins, la municipalité fait suivre par une société spécialisée une formation de 11 semaines à quatre de ses policiers municipaux. «Ces drones ne serviront pas à faire de la vidéoverbalisation contre les véhicules mal stationnés», assure Richard Gianotti, le directeur de la police municipale de Nice.

«Ça y est, on est dans le futur, s’amusait Marinette, une Niçoise de 64 ans. J’espère qu’il ne s’agira pas d’un simple gadget. J’attends de voir ce que cela peut donner. Mais tout ce qui peut faire progresser la sécurité est utile». « Cela fait des années que les drones sont utilisés pour réaliser des films, rappelle Damien, 32 ans. Apparemment, ceux de la police municipale ne seront utilisés que dans le cadre spécifique de certaines missions. Dès lors, je ne pense pas qu’ils représentent un danger pour les libertés individuelles» […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub