Paris : la préfecture interdit les défilés pro-Palestine mais permet “des rassemblements” le week-end prochain - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


jeudi 20 mai 2021

Paris : la préfecture interdit les défilés pro-Palestine mais permet “des rassemblements” le week-end prochain

La préfecture de police craint de nouveau des “risques de troubles à l'ordre public” mais permet toutefois aux manifestants de se rassembler place de la République.

Paris : la préfecture interdit les défilés pro-Palestine mais permet “des rassemblements” le week-end prochain

Par : V.A.

Certains parleront d’un « deux poids, deux mesures ». La préfecture de police de Paris a interdit les défilés en soutien à la Palestine dans les rues de la capitale, et ce, pour éviter de nouveaux « troubles à l’ordre public ». Pourtant, elle compte permettre des « rassemblements statiques » place de la République. Le préfet de police, Didier Lallement, a annoncé avoir déposé « deux arrêtés d’interdiction partielle des deux manifestations », relaie Le Figaro. Dans un communiqué du mercredi 19 mai, concernant les « déclarations de manifestation en lien avec la situation au Moyen-Orient », il est confirmé que « les deux itinéraires déclarés pour ces manifestations s(er)ont interdits ». Néanmoins, « les rassemblements pourront se tenir sur la place de la République », est-il écrit dans le communiqué.

Des « débordements » et « outrages »

La préfecture de police craindrait en effet des « risques de troubles à l’ordre public », notamment des « débordements avec des violences et des outrages sur les forces de l’ordre ». Elle a rappelé que « 45 gardes à vue » avaient dû avoir lieu après la manifestation pro-palestinienne, pourtant interdite, du samedi 15 mai dans le XVIIIème arrondissement, relate Le Figaro.

Ces rassemblements font écho à la situation très tendue en Israël, à la suite de tirs de roquettes par le Hamas. Comme le relaie Le Figaro, plus de 220 personnes – dont 64 enfants – ont été tuées dans des raids israéliens, sur la bande de Gaza, depuis le 10 mai. Les roquettes, tirées par les Palestiniens, ont fait aussi 10 morts dont un enfant. Le 15 mai, plusieurs milliers de personnes s’étaient rassemblées à Paris. Le but : protester contre « l’agression » de la Palestine par Israël. Interdite par la préfecture de police dès jeudi 13 mai – sur demande du ministère de l’Intérieur – la manifestation avait dû mobiliser 4 200 membres des forces de l’ordre. Avant même le départ officiel du cortège, de nombreux heurts avaient déjà éclaté. Sur une vidéo enregistrée par Valeurs actuelles, on pouvait même apercevoir des dizaines de manifestants scander « Allah Akbar » dans une rue parisienne […]

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub