Pass sanitaire : Quelles nouveautés de #TousAntiCovid doivent faciliter le déconfinement? - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mardi 25 mai 2021

Pass sanitaire : Quelles nouveautés de #TousAntiCovid doivent faciliter le déconfinement?

Le pass sanitaire pour les grands rassemblements, le carnet de rappel numérique… Ces mises à jour prochaines de TousAntiCovid récolteront le nom, le prénom, la date de naissance de la personne concernée, son statut «vert» ou «rouge», tandis que les compagnies aériennes auront de plus accès aux détails de vaccination, raconte Cédric O au Parisien.

Image/photo

Par : Anastasia Patts / fr.sputniknews.com

Alors que le pass sanitaire européen sera disponible à partir du 1er juillet, plusieurs outils numériques sécurisés visant à faciliter la circulation et à tracer les contacts sont prévus, a fait savoir le secrétaire d’État au Numérique auprès du Parisien. La première mise à jour est le certificat de vaccination, sous forme d’un QR code, qui sera disponible à partir du 29 mai auprès de l’Assurance maladie.

Le pass sanitaire comportant le certificat de vaccination, la preuve d’un test négatif ou la présence d’anticorps entrera en vigueur le 9 juin pour les grands rassemblements, note Cédric O. Il sera possible de le présenter en format numérique sur TousAntiCovid ou sur papier.

Au début du déconfinement, environ 60% des Français se sont dits favorables à l’obligation de le fournir pour pouvoir assister aux rassemblements de plus de 1.000 personnes, indique un sondage réalisé par Odoxa-Backbone Consulting pour Franceinfo et Le Figaro.


Amazon Soutient les TPE et PME françaises ► Découvrez ici les produits vendus par des entreprises et commerçants français sur Amazon


À partir de la même date, le carnet de rappel numérique sera également déployé avec la réouverture des salles des bars et des restaurants. Cependant, la version papier reste toujours autorisée. Les professionnels n’auront accès qu’au nom, au prénom, à la date de la naissance de l’individu concerné, ainsi qu’à son statut «vert» ou «rouge», détaille le secrétaire d’État.

En revanche, les compagnies aériennes pourront consulter les détails de vaccination des voyageurs, dont la date d’injection et le nom du médicament.

Le lieu de stockage des données

Concernant le lieu de stockage des données du rappel numérique, Cédric O a précisé qu’elles seraient conservées uniquement sur le téléphone portable sans être envoyées au serveur. Selon lui, en cas de maladie, l’information est directement envoyée depuis les smartphones en utilisant l’application.

Cette information intervient deux semaines après le débat suscité par un message erroné diffusé sur les réseaux sociaux affirmant à tort que les données de TousAntiCovid seraient conservés pendant 20 ans. Un fake relayé lors de la séance du 11 mai de l’Assemblée nationale.

En réalité, ce n’est pas sur l'appli Stopcovid que portait le débat à l’Assemblée. Il s’agissait de l’article 5 du projet de loi de sortie de l’état d’urgence autorisant à conserver les données de santé de deux outils numériques, le SI DEP et Contact Covid.

Enquête pour favoritisme

Cédric O a également été interrogé à propos de l’enquête ouverte par le Parquet national financier pour soupçon de favoritisme dans l'attribution du marché public pour la maintenance de l'application, alors nommée StopCovid. Il a reconnu la vitesse des démarches entreprises par le gouvernement et s’est félicité de la création d’un «projet souverain, qui ne dépend pas d’Apple, ni de Google».

Selon lui, ce n’est que l’intérêt général qui a guidé le développement de cette application ayant coûté neuf millions d’euros depuis juin 2020. Un prix peu élevé en comparaison avec l’allemande estimée à 20 millions d’euros, a souligné Cédric O.

  SOURCE : fr.sputniknews.com


Bas Pub