Quand l’islamisme se moque de Macron - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


samedi 1 mai 2021

Quand l’islamisme se moque de Macron

Le président de la République a été interpellé la semaine passée par une femme voilée regrettant la disparition des “Pierre” dans son quartier. Ce message ressemble étrangement à celui des islamistes devenus maîtres dans l'art d'inverser idéologiquement la réalité.

Quand l’islamisme se moque de Macron

Par : Vincent Coussedière / V.A.

L’interpellation du président, à Montpellier, par une dame réclamant davantage de mixité sociale, a de quoi laisser songeur. Nombre de commentateurs ont cru Naïma sincère, voyant en elle une brave mère de famille aspirant à s’intégrer. La scène a été interprétée comme la preuve du séparatisme régnant, et comme sa dénonciation par l’une de ses victimes.

Le témoignage de Naïma Amadou surprenait, car les populations issues de l’immigration musulmane de milieux modestes, vivant dans ces quartiers, acceptent de manière plutôt fataliste cette séparation, qu’elles subissent sans s’en indigner ni la mettre en question. Le “séparatisme” est devenu finalement pour elles la moins mauvaise des solutions. Naïma n’appartient visiblement pas à ce type de public, que la doxa progressiste observe habituellement avec une commisération feinte.

Libres de ne pas s’assimiler, les immigrés ne se forcent pas

Cette dame a très bien saisi la liberté que la “République” lui a donnée de ne pas s’assimiler, d’où l’affichage ostensible de son voile, d’où aussi le fait d’avoir appelé son fils Mohamed […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub