VIDÉO - Melilla : la crainte d’une arrivée massive de migrants inquiète la population - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


vendredi 21 mai 2021

VIDÉO - Melilla : la crainte d’une arrivée massive de migrants inquiète la population

Depuis l’arrivée de 8 000 migrants dans l’enclave de Ceuta il y a deux jours, les habitants de Melilla, l’autre territoire espagnol sur le sol marocain, craignent un événement similaire. Les militaires sont largement déployés dans la ville. Une centaine de migrants sont arrivées ces dernières 48h, la moitié a été directement renvoyée au Maroc voisin. Reportage.

 . .  TITRE  ARTICLE . .

Par : infomigrants.net

Il est minuit, ce mardi soir, sur la plage de Hipica, à Melilla. L’air est étouffant tout comme l’atmosphère ambiante. Au bout de la digue de Melilla, qui sert de frontière avec le Maroc voisin, une quarantaine de migrants ont été interceptés par les autorités espagnoles. Ils venaient juste de passer en territoire espagnol par la mer. Les policiers les ont sortis de l’eau. Pendant plusieurs heures, tenus à distance, les journalistes et les collectifs d’aide aux migrants regroupés sur la plage, n’ont pas su ce qu’il se passait exactement. Seuls les nombreux gyrophares bleus clignotant dans la nuit, et le bruit de l’hélicoptère tournant dans le ciel au dessus de la plage, indiquaient une opération de grande ampleur.

Deux heures plus tard, tous les personnes arrêtées ce soir-là ont été renvoyées directement au Maroc voisin.


Amazon Soutient les TPE et PME françaises ► Découvrez ici les produits vendus par des entreprises et commerçants français sur Amazon


Depuis l’arrivée la veille de 8 000 migrants dans l’autre enclave espagnole, à 400 km de là, à Ceuta, les autorités de Melilla ont amplifié la surveillance de leurs frontières. Hors de question qu’un événement similaire se déroule ici. Pedro Sanchez, le Premier ministre espagnol, en déplacement à Melilla, l’a promis : il "protégera les frontières" du pays et "ramènera l’ordre". Un message sécuritaire pour apaiser une population plutôt inquiète.


"J’ai voté pour lui et maintenant, je le regrette", explique Tomas*, un jeune espagnol d’une vingtaine d’années qui accueilli le Premier ministre à coups d’insultes, mardi. "Je ne veux pas que l’immigration devienne incontrôlable. Je veux plus de sécurité aux frontières". Même crainte de la part de son amie qui ne veut pas "que Melilla devienne un centre géant pour migrants".

1 300 arrivées en 2020, contre 5 000 en 2019

Des réactions disproportionnées selon les collectifs d’aide aux migrants présents dans l’enclave. "La situation est loin d’être catastrophique", explique Javier, membre de Servicio Jesuita a Migrantes, un collectif d’aide aux sans-papiers. En 2020, environ 1 300 personnes sont arrivées à Melilla, contre 5 000 arrivées en 2019.

Ici, peu de migrants sont à la rue. Il n’y a pas non plus de campements informels. "Des personnes dorment dans des bâtiments abandonnés, sur la plage, mais c'est loin d'être la majorité", détaille Javier. Les […]

  SOURCE : infomigrants.net


Bas Pub