VIDÉO - Paris : Poursuivi pour outrage et rébellion, le rappeur Ademo du groupe PNL relaxé - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mercredi 5 mai 2021

VIDÉO - Paris : Poursuivi pour outrage et rébellion, le rappeur Ademo du groupe PNL relaxé

Interpellé en septembre dernier pour des faits d’outrage et rébellion, le rappeur Ademo du groupe PNL a été relaxé par le tribunal correctionnel de Paris. La vidéo de son interpellation avait été diffusée sur les réseaux sociaux.

Paris : Poursuivi pour outrage et rébellion, le rappeur Ademo du groupe PNL relaxé

Par : actu17.fr

Le rappeur Ademo, de son vrai nom Tarik Andrieu, rappeur du groupe PNL a été relaxé par la justice. Il était poursuivi pour « outrage » et « rébellion » suite à son interpellation le 5 septembre dernier à Paris dans le quartier d’Alésia (XIVe). Une décision prise au nom d’exceptions de nullité avancées par la défense, qui estimait que l’anonymat des policiers n’était pas justifié dans cette procédure précise Le Parisien.

Lors du procès le 14 avril dernier, le parquet avait requis deux mois de prison ferme, à effectuer sous bracelet électronique, cinq mois de prison avec sursis, et 1000 euros d’amende contre l’artiste âgé de 34 ans. Le prévenu n’avait pas assisté à l’audience.

Son interpellation avait été filmée par un témoin qui avait diffusé les images sur les réseaux sociaux. Lorsque les policiers sont arrivés vers lui pour le contrôler, Tarik Andrieu était en train de préparer une cigarette artisanale avec du cannabis. Il se trouvait avec sa compagne et leur enfant dans une poussette. L’homme avait dû être maîtrisé au sol pour être menotté, avant d’être conduit dans le fourgon des policiers. « Wallah il m’a étranglé ce fils de pute », avait-il lâché, visant l’un des policiers.

« Pas une parole, pas un clip » anti-police

Trois des quatre policiers de la compagnie de sécurisation et d’intervention de Paris (CSI 75) qui sont intervenus, étaient présents lors de l’audience. Ils ont expliqué qu’ils n’avaient pas reconnu le rappeur, que ce dernier s’était montré « agressif » et qu’il avait proféré des insultes à leur encontre. L’un des fonctionnaires a aussi ajouté qu’il avait fait l’objet de menaces sur les réseaux sociaux suite à cette interpellation.

L’avocat du prévenu, Me Vincent Brengarth a rappelé que son client n’a « pas une parole, pas un clip » anti-police. PNL est un groupe de rap français composé de deux frères, Ademo et N.O.S. Ces derniers ont débuté en 2015 avec leur premier album « Le Monde Chico ». Leur dernier album « Deux frères » est sorti en avril 2019 […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET


Bas Pub