VIDÉO - Pour les “agents publics” tués, E. Macron veut créer un statut “morts pour la France” - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


vendredi 21 mai 2021

VIDÉO - Pour les “agents publics” tués, E. Macron veut créer un statut “morts pour la France”

Le président de la République souhaiterait aussi que les enfants de ces agents décédés soient considérés comme “pupilles” de la nation.

 Pour les “agents publics” tués, Emmanuel Macron veut créer un statut “morts pour la France”

Par : V.A.

« Morts pour la France », « morts pour le service de la Nation », « morts pour le service de la République ». C’est dans une vidéo publiée sur son compte Twitter qu’Emmanuel Macron a annoncé la nouvelle ce vendredi 21 mai. Le président de la République a annoncé qu’il voulait créer « un statut de mort pour le service de la République » pour « les agents publics décédés dans des circonstances exceptionnelles ».

« Un acte de justice et de fraternité »

Pour Emmanuel Macron, il manquait jusque-là le même statut que celui accordé aux « militaires tombés au combat pour la défense de la patrie » et « aux femmes et aux hommes engagés au quotidien pour notre sécurité et qui sont tués parce qu’ils incarnent la France ». « Pour ceux qui, sans nécessairement être militaires ou policiers, meurent alors qu’ils accomplissent leur mission de service public », le président de la République estime qu’un statut devait être créé. « Car leur don de soi, leur abnégation quotidienne peut parfois aller jusqu’au tribut suprême », a expliqué Emmanuel Macron.

Cette création de statut ferait écho à une proposition de résolution, votée en mai 2020 à l’Assemblée nationale, pour notamment « reconnaître le statut de pupilles aux enfants de soignants morts du Covid-19 », a indiqué l’Elysée. Le président voudrait en effet que les enfants de ces agents soient considérés comme « pupilles de la République ». Comme l’a par ailleurs précisé l’Elysée, cette annonce « répond (également) à une demande formulée par les pompiers visant à ce que leurs enfants soient reconnus pupilles en cas de décès dans le cadre de leur opération », mais aussi à « un engagement du président de la République sur les sauveteurs en mer ».

Dans son tweet publié ce vendredi 21 mai, Emmanuel Macron a promis : « Notre République tiendra ses engagements envers celles et ceux qui se sont engagés pour elle. C’est un acte de justice et de fraternité. » Pour rappel, des agents publics ont récemment été ciblés par des actes violents, à l’instar de l’agent administratif du commissariat de Rambouillet (Yvelines), Stéphanie Monfermé. Cette fonctionnaire avait été tuée par un terroriste devant le bâtiment où elle travaillait, le 23 avril dernier […]

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub