VIDÉO - Propos sur les policiers d’Audrey Pulvar : Gérald Darmanin porte plainte au nom de son ministère - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 24 mai 2021

VIDÉO - Propos sur les policiers d’Audrey Pulvar : Gérald Darmanin porte plainte au nom de son ministère

« La colère des policiers est légitime, mais qu’elle s’exprime de cette façon (…), je trouve cela extrêmement inquiétant », avait déclaré Audrey Pulvar

Image/photo

Par : A.L. avec AFP / 20minutes.fr

Le ministère de l’Intérieur va déposer plainte contre la candidate du PS aux élections régionales d’Ile-de-France, Audrey Pulvar, après ses propos sur les policiers. « Les propos de Madame Pulvar dépassent le simple cadre d’une campagne électorale et viennent profondément diffamer la police de la République. Je porte plainte au nom du ministère de l’Intérieur », a tweeté le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

La manifestation de dizaines de milliers de policiers mercredi devant l’Assemblée nationale a été jugée samedi «assez glaçante» par Audrey Pulvar, tête de liste des socialistes aux élections régionales en Ile-de-France. Une manifestation « soutenue par l’extrême droite, à laquelle participe un ministre de l’Intérieur, qui marche sur l’Assemblée nationale pour faire pression sur les députés en train d’examiner un texte de loi concernant la justice, c’est une image qui pour moi était assez glaçante », a-t-elle expliqué sur franceinfo.

Divisions à gauche

« La colère des policiers est légitime, mais qu’elle s’exprime de cette façon devant l’Assemblée nationale avec un ministre de l’Intérieur (…) pour faire pression sur son collègue de la Justice, je trouve cela extrêmement inquiétant et je ne souhaitais pas y participer », a aussi déclaré l’ancienne journaliste. « Evidemment je soutiens les policiers », a-t-elle souligné.

Il s'agit d'une plainte pour "diffamation", a précisé à l'AFP l'entourage de M. Darmanin, lui-même candidat aux régionales dans les Hauts-de-France et aux départementales dans le Nord.

De nombreux élus LR et RN avaient participé à cette manifestation. La maire PS de Paris Anne Hidalgo, le premier secrétaire du PS Olivier Faure, le candidat PCF à l’élection présidentielle Fabien Roussel, l’eurodéputé ELV Yannick Jadot et d’autres élus de gauche y étaient également présents, à l’inverse notamment du dirigeant de LFI Jean-Luc Mélenchon qui avait qualifié le rassemblement de « factieux ». Le sujet ravive depuis mercredi les divisions à gauche.

  SOURCE : 20minutes.fr


Bas Pub