[VIDÉOS] Cergy : Un livreur frappé et une femme victime d’insultes racistes, l’auteur recherché par la police - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 31 mai 2021

[VIDÉOS] Cergy : Un livreur frappé et une femme victime d’insultes racistes, l’auteur recherché par la police

Un homme qui aurait frappé violemment un livreur a été filmé par une habitante ce dimanche soir à Cergy (Val-d’Oise). Dans cette vidéo, on entend le suspect qui s’en prend à elle verbalement, en l’insultant avec des termes racistes particulièrement choquants. Une enquête a été ouverte et des dizaines de personnes se sont rassemblées ce lundi devant le restaurant où les faits se sont produits.

Image/photo

Par : . . (Source-Auteur) . .

La vidéo a été publiée sur Twitter dans la nuit de dimanche à lundi et a été visionnée plus de 1,5 million de fois. Cette séquence où l’on entend un homme prononcé des insultes racistes violentes a provoqué de vives réactions. La police a annoncé l’ouverture d’une enquête judiciaire ce lundi matin.

La scène s’est déroulée vers 22h30 ce dimanche soir, à proximité du restaurant Brasco, situé rue Traversière, non loin du centre commercial des 3 Fontaines, dans le quartier de la Préfecture, à Cergy. La riveraine qui a filmé cette vidéo raconte sur Instagram qu’elle a entendu des cris, « comme quelqu’un qui était en détresse », et qu’elle a mis sa tête à la fenêtre pour savoir ce qu’il se passait. « Je vois que le mec est en train de se faire tabasser, traiter d’esclave », dit-elle. La victime est un livreur. Des traces de sang sont visibles au sol, ainsi que sur son sac.

L’agresseur présumé se rend compte qu’il est filmé, met sa capuche et s’en prend alors à cette habitante qui se trouve à la fenêtre de son logement, et qui est elle aussi de type africaine. Les insultes, notamment racistes, et les menaces fusent : « Je suis Algérien, je te nique ta mère. Toi et ton mari, sale pute ». « Je travaille ici, j’habite ici, je paye un loyer ici », poursuit cet homme. « Espèce de sale noire, personne te touche même avec un bâton ! », lâche l’agresseur après avoir enlevé sa capuche, montrant son visage. « Tu pue la pisse, tu pue la merde. Pendant 800 ans on vous a vendus comme du bétail ! ».

Le restaurant dépose plainte

« Suite à l’incident survenu hier soir sur le parvis, nous tenons à préciser qu’il ne s’agit absolument pas d’un de nos employés mais d’un livreur Uber Eats », réagit le restaurant Brasco sur Facebook. « Le restaurant Brasco n’a aucun livreur en direct et passe par des plateformes qui visiblement ne vérifie pas le profil de leurs employés », précise le communiqué. L’établissement annonce qu’il va « déposer plainte », et se dit « choqué ».

Le patron du restaurant a également livré son témoignage à nos confrères du Parisien. « Il y a quatre personnes qui sont passées vers 22h30 et qui voulaient manger. Comme on ferme à 21 heures, on les a refusées. Après, c’est parti en cacahuète et ils ont tapé un livreur Uber Eats qui attendait », dit-il.

Le gérant s’est retrouvé face à plusieurs dizaines de personnes ce lundi après-midi, venues chercher l’auteur des faits. Le restaurant a été sécurisé par la police et va faire l’objet d’une fermeture administrative qui a été validée par la préfecture, le temps que le calme revienne.

« Face à cette nouvelle agression choquante, violente et raciste d’un livreur de repas à domicile, j’ai demandé que l’on étudie la possibilité d’un article 40 pour signaler les faits au procureur de la République. Le racisme n’est pas une opinion ! », a réagi la ministre déléguée chargée de la citoyenneté, Marlène Schiappa, sur Twitter. Le mis en cause qui a été identifié, est recherché par la police. Les investigations ont été confiées à la sûreté urbaine du commissariat de Cergy.

  SOURCE : actu17.fr


Bas Pub