VIDÉOS - Nuit de violences à Fréjus : voitures brûlées, vitrines brisées et trois policiers blessés - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


dimanche 9 mai 2021

VIDÉOS - Nuit de violences à Fréjus : voitures brûlées, vitrines brisées et trois policiers blessés

C’est une véritable nuit de violences urbaines qui s’est déroulée à Fréjus et Saint-Raphaël (Var). Les forces de l’ordre ont été prises pour cible par des jets de projectiles et des tirs de mortiers d’artifice. Des voitures ont également été brûlées et des commerces saccagés.

Nuit de violences à Fréjus : voitures brûlées, vitrines brisées et trois policiers blessés

Par : actu17.fr

La nuit de samedi à dimanche a été le théâtre de violences urbaines dans le quartier de la Gabelle qui se situe à Fréjus, tout près de la commune de Saint-Raphaël. Vers minuit, les policiers ont été appelés pour des nuisances sonores par des habitants excédés. Trois équipages se sont déplacés, anticipant une intervention difficile, et dès leur arrivée, ils ont été pris pour cible par des tirs de mortiers d’artifice et des jets de projectiles.

Des renforts ont été demandés et sont arrivés de Toulon, Marseille et Draguignan précise BFMTV. Les policiers municipaux de Fréjus et Saint-Raphaël ont aussi été sollicités. Trois voitures ont été brûlées dont l’une de la police municipale. Une quinzaine de vitrines ont été brisées et deux commerces incendiés. Le syndicat de police Option nuit évoque également des jets de cocktails Molotov. Le calme n’est revenu que vers 04h30.

Une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté départementale afin d’identifier les auteurs de ces violences et ces dégradations. Trois policiers ont été légèrement blessés durant ces affrontements.



« Ça part d’un simple contrôle pour demander aux jeunes de regagner leur domicile parce qu’en plus ils font des nuisances aux riverain (…) Et ça se finit en guet-apens », s’indigne Davido Reverdy, secrétaire national du syndicat Alliance police nationale, à BFMTV. Selon le procureur de la République de Draguignan, Patrice Camberou, interrogé par France 3, ces violences urbaines sont liées à des sanctions dans la lutte contre le trafic de stupéfiants.

Des faits similaires s’étaient déjà produits le mois dernier. Les caméras de vidéosurveillances sont régulièrement prises pour cibles et dégradées. Déjà en mars dernier dans ce même quartier de la Gabelle, les policiers avaient été attaqués.

« Le chaos continue de s’étendre » estime le maire

« Mon soutien indéfectible aux agents des polices nationale et municipale attaqués dans la nuit ! », réagit le maire RN de Fréjus, David Rachline. « En l’absence des renforts nécessaires et de réponse pénale adaptée, le chaos continue de s’étendre… Il est temps de mettre fin à l’impunité des voyous et à la démission de l’Etat » […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET




Bas Pub