Agen : Ils jettent des projectiles sur le commissariat et se rebellent, un policier gravement blessé - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 14 juin 2021

Agen : Ils jettent des projectiles sur le commissariat et se rebellent, un policier gravement blessé

Un policier a été gravement blessé à Agen (Lot-et-Garonne) ce dimanche, tôt dans la matinée, au cours de l’interpellation de deux individus qui se sont rebellés. Ces derniers étaient ivres. Ils sont aussi accusés d’avoir dégradé des voitures et lancé des projectiles sur le commissariat.

Image/photo

Par : . . (Source-Auteur) . .

L’affaire a commencé lorsque les policiers du commissariat d’Agen ont constaté vers 05h30 que deux individus étaient en train de lancer des projectiles sur les locaux de police. Les forces de l’ordre sont partis à la recherche des deux auteurs.

Les deux suspects ont été retrouvés non loin de là et se sont violemment rebellés lors de leur interpellation, blessant gravement l’un des policiers. « Au cours de l’intervention, l’un des deux policiers âgé de 36 ans s’est retrouvé par terre avec l’un des auteurs et s’est mis à hurler de douleur souffrant au niveau de son genou », explique la police nationale du Lot-et-Garonne.

Le fonctionnaire souffre d’une double fracture au genou gauche et d’une autre fracture au niveau du fémur. Il doit être opéré dans l’après-midi à l’hôpital d’Agen. Son incapacité totale de travail (ITT) sera déterminée à l’issue de cette opération.

Des projectiles arrachés sur des véhicules stationnés

Les deux mis en cause de 19 ans ont été placés en garde à vue différée étant donné qu’ils étaient ivres. Ils sont accusés d’avoir lancé ces projectiles mais également d’avoir dégradé des véhicules en stationnement sur un parking, juste avant. « Ils ont jeté sur le commissariat des essuies-glaces et des rétroviseurs qu’ils venaient d’arracher », précisent des sources policières.

« Cet évènement démontre une nouvelle fois les comportements irresponsables de certains et la difficulté du métier de policier au quotidien », ajoute la police nationale qui souhaite « beaucoup de courage » au policier blessé et « un prompt rétablissement ».

  SOURCE : actu17.fr


Bas Pub