Bois de Boulogne (XVIe) : un voleur de sac arrache le doigt d’une dame de 70 ans - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


dimanche 20 juin 2021

Bois de Boulogne (XVIe) : un voleur de sac arrache le doigt d’une dame de 70 ans

La victime était en voiture. Le pick-pocket, qui voulait s’emparer de son sac, posé sur le siège, a ouvert la portière du véhicule. La septuagénaire a résisté, en retenant la lanière du sac. Le doigt a été coupé.

Image/photo

Par : Céline Carez / leparisien.fr

Ce samedi, les policiers chargés de l’enquête étaient toujours aux trousses du voleur violent qui s’est volatilisé dans les bois. L’agression a eu lieu jeudi soir, à 21h30, au bois de Boulogne, au carrefour des Sablons (XVIe), non loin du jardin d’acclimatation. Elle s’est déroulée alors que la victime venait de récupérer sa voiture garée dans le bois de Boulogne (XVIe). La septuagénaire est montée dans sa Clio et ne l’a pas verrouillée. Elle a également posé son sac à main sur le siège avant passager.

À un feu rouge, un homme, tout habillé de noir, cagoulé, en a profité pour ouvrir la porte et s’emparer du sac à main. Un classique vol à la portière qui a mal tourné. La victime a tenté de retenir son sac. Le voleur a insisté et a tiré plus fort. Les doigts de la septuagénaire se sont alors accrochés à la lanière en cuir. C’est là que le voleur lui a cisaillé le doigt en tirant plus fort. La victime hurlait. L’agresseur a ensuite pris la fuite, avec le sac.

Arrivés sur place, les pompiers ont récupéré la phalange du majeur gauche arrachée. La victime a été conduite à l’hôpital Georges-Pompidou (XVe). Sa voiture a été remorquée par une dépanneuse. Une enquête a été ouverte pour « vols avec violence ayant possiblement entraîné une infirmité permanente ». Vendredi, les enquêteurs avaient recueilli le témoignage d’un passant qui a assisté à la scène. Ils ont épluché les images des caméras de vidéo surveillance de ce secteur du XVIe arrondissement, entre le carrefour Sablons, Neuilly et la porte Maillot (XVIe). Les techniciens de la police scientifique ont, eux, passé au peigne fin les surfaces de la carrosserie de la voiture potentiellement touchées par l’agresseur et potentiellement porteurs de traces et d’indices



  SOURCE : leparisien.fr


Bas Pub