[BRETAGNE] Rennes (35) : une école cambriolée pour la deuxième fois en un mois - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mercredi 2 juin 2021

[BRETAGNE] Rennes (35) : une école cambriolée pour la deuxième fois en un mois

L’école maternelle du Bourgchevreuil, située près de Rennes, a de nouveau été l’objet d’un cambriolage dans la nuit de lundi à mardi 1er juin.

Image/photo

Par : V.A.

Les enseignants sont exaspérés. C’est la deuxième fois en un mois que l’école maternelle du Bourgchevreuil, située à Cesson-Sévigné, près de Rennes, est cambriolée, indique Ouest-France ce mardi 1er juin. « C’est la femme de ménage qui a pris son service à 5 h du matin qui a découvert les traces d’effraction », indique la directrice Pascale Le Bozec. « Ils ont essayé de pénétrer par plusieurs fenêtres et ont finalement réussi par une porte vitrée. Ils ont ensuite forcé les portes vitrées de quatre salles de classe en cassant les vitres. Ils ont aussi essayé de forcer la porte de mon bureau mais elle a résisté. » Le constat est amer alors que l’école avait déjà été cambriolée quatre autres fois ces dix dernières années.

Les policiers à pied d’œuvre pour tenter d’identifier les auteurs

Les policiers sont à l’œuvre pour tenter de faire la lumière sur cet incident. « […] Nous n’avons pas encore pu faire l’inventaire de tout ce qui a disparu. Il fallait d’abord que la police fasse ses constatations et tente de relever des empreintes. Ils laissent les ordinateurs et préfèrent les tablettes ou les trottinettes de notre salle d’activité sportive », ajoute la directrice de l’établissement.

L’école accueille plusieurs élèves autistes qui ont été touchés par cet incident. « La salle de classe dans laquelle nous les accueillons a été fracturée et les policiers devaient mener des investigations. Ce sont aussi malheureusement les élèves qui font les frais de ces cambriolages », déplore une enseignante. « On pouvait croire que les écoles restent des lieux sanctuarisés, ce n’est plus le cas. C’est citoyennement alertant », conclut la directrice.

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub