Crack à Stalingrad : le jardin d’Eole devrait être rendu aux habitants avant fin juin - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mercredi 9 juin 2021

Crack à Stalingrad : le jardin d’Eole devrait être rendu aux habitants avant fin juin

Le 19 mai dernier, des riverains ont manifesté pour contester la décision de la mairie de Paris d’installer des toxicomanes dans le parc pour enfants.

Image/photo

Par : V.A.

Ils obtiendront gain de cause. Lundi 7 juin, la maire de Paris a annoncé qu’une « proposition globale au Premier ministre » allait être établie, et ce, pour « sortir rapidement de cette situation inacceptable au jardin d’Eole ». Anne Hidalgo a alors fixé « une deadline » à « fin juin ». La maire socialiste voudrait en effet que ce parc redevienne « un jardin pour les riverains, les usagers et les enfants », relaie CNews.


Cet espace vert gangréné par les « crackeurs »

Le jardin d’Eole – situé à la frontière entre le 18e et le 19e arrondissement de Paris – provoque de vives tensions ces dernières semaines. La cause : la décision de la municipalité de Paris de réunir les fumeurs de crack – qui envahissent le quartier de Stalingrad – dans ce jardin pour enfants, après des tirs de mortiers à leur encontre début mai. Les consommateurs y sont ainsi cloîtrés et surveillés par la police jusqu’à 1h du matin. Le 19 mai dernier, plus d’une centaine de riverains ont manifesté pour contester la décision de la mairie de Paris.

Anne Hidalgo a aussi averti sur son compte Twitter : « Seule une réponse durable et ambitieuse, à la fois sanitaire, sociale, psychiatrique et de lutte contre les trafics permettra de sortir les consommateurs de la rue, de les accompagner dans la réduction de la consommation et la réinsertion. » La maire de Paris a insisté sur le fait qu’il fallait un « nouveau plan de lutte contre la consommation et le trafic de drogue » et que l’Etat devait « s’engager clairement (aux) côtés » de la municipalité.

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub