Darmanin exhorte les préfets à expulser des étrangers auteurs d’infractions - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 14 juin 2021

Darmanin exhorte les préfets à expulser des étrangers auteurs d’infractions

Le ministre a appelé les hauts fonctionnaires à porter une attention particulière sur ces individus.

Image/photo

Par : V.A

Il faut agir. C’est le message qu’a voulu faire passer Gérald Darmanin aux préfets. Comme le rapporte Le Parisien ce 13 juin, le ministre de l’Intérieur leur aurait demandé d’assurer un meilleur suivi des étrangers en situation irrégulière, auteurs de « graves troubles à l’ordre public ». Il a rappelé l’importance de prioriser les expulsions du territoire français de ces individus nuisant à la nation. C’est lors d’une réunion tenue vendredi 11 juin avec les préfets, que Gérald Darmanin leur a expressément demandé de « faire remonter le nom des étrangers coupables », mais aussi d’envoyer un courrier et convoquer les personnes concernées par une « dégradation » de titre de séjour pouvant passer de dix ans à un an.

Retirer les titres de séjour

« Il ressort des éléments de votre dossier que vous vous êtes affranchi du respect des lois et que, ce faisant, vous avez dérogé aux obligations qui vous lient à la République. (…) En conséquence, votre titre de séjour vous a été retiré et (a été) remplacé par une carte de séjour temporaire, valable un an », peut-on lire sur le modèle de courrier. Le message préciserait aussi que « tout autre acte de délinquance conduira à un nouvel examen de votre situation qui pourrait aller jusqu’à vous contraindre au départ du sol national », au sujet des étrangers en situation irrégulière dans l’hexagone. Quelques jours avant cette demande du ministre de l’Intérieur, Emmanuel Macron avait demandé à ses ministres d’être plus efficaces quant aux expulsions d’étrangers en situation irrégulière, en leur demandant « d’activer de manière volontariste les dispositifs en vigueur ». Le président de la République a aussi insisté sur l’importance des négociations à entreprendre avec les pays d’origine des étrangers, afin qu’ils acceptent le retour d’un plus grand nombre de leurs ressortissants.

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub