Des députés PS font supprimer un amendement « anti-burkini »… et se font applaudir par une association proche de l’islam politique - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


jeudi 10 juin 2021

Des députés PS font supprimer un amendement « anti-burkini »… et se font applaudir par une association proche de l’islam politique

Les élus du Parti socialiste (PS), avec la majorité présidentielle, ont fait voter, le 1er juin dernier, un amendement en supprimant un autre, qui visait à interdire le port du burkini. Une annonce saluée par Alliance citoyenne, une association proche de l’islam politique.

Image/photo

Par : V.A.

L’alerte a été donnée par deux militants laïcs, Céline Pina et Naëm Bestandji, sur leurs réseaux sociaux personnels. Le 1er juin dernier, plusieurs députés socialistes sont parvenus à faire supprimer un amendement qui prévoyait l’interdiction du burkini dans les piscines françaises. Le texte socialiste explique qu’il vise à bloquer une décision « votée par la droite sénatoriale », considérée comme « une disposition stigmatisante et ne faisant qu’encourager le repli communautaire ». Sur Twitter, le militant laïc et universaliste Naëm Bestandji regrette que le « débat sur la laïcité & la non « stigmatisation » de l’islamisme passe encore avant la lutte contre le sexisme, à la joie des intégristes ».

« La crainte d’ »encourager le repli communautaire » montre l’ignorance du sujet », s’emporte-t-il, estimant que l’acceptation du burkini n’est qu’une étape du projet islamiste. De son côté, Céline Pina s’emporte contre la faiblesse du PS. « Ami islamiste, le PS t’es dévoué », écrit-t-elle sur sa page Facebook.

Burkini et horaires réservés

« Tous sont prêts à sacrifier l’égalité homme-femme pour un plat de lentilles électorales et en même temps ne comprennent pas pourquoi les violences faites aux femmes augmentent », fustige celle qui est elle-même une ancienne militante socialiste. Des propos que ne peuvent que confirmer les démonstrations de joie de l’association « Alliance citoyenne ». « Préparez vos maillots, on est toustes [sic] à la piscine cet été », peut-on effectivement trouver sur le compte Twitter de cette association prétendant lutter contre les « injustices publiques ». Le post, publié le 8 juin, prend même le soin de citer Taha Bouhafs, Rokhaya Diallo ou Eric Piolle. Mieux encore, l’association interpelle directement ce dernier, maire EELV de Grenoble : « C’est bon, on peut y aller ? », écrit-elle, présentant l’autorisation du burkini – pudiquement nommé « maillot de bain couvrant » – comme allant « dans le sens d’une société ouverte et tolérante ». Or, selon Naëm Bestandji, proche du Printemps républicain, « Alliance citoyenne [est] une des associations les plus sexistes et rétrogrades de France, liée à l’islamisme politique ». Sur ses réseaux, l’association se déclare en tout cas également en faveur des horaires de piscine réservés aux femmes – sous couvert, cette fois, de créer un « espace safe » pour ces dernières.

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub