Disparition de Delphine Jubillar : des photos de son amant découvertes dans le téléphone de son mari - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


vendredi 18 juin 2021

Disparition de Delphine Jubillar : des photos de son amant découvertes dans le téléphone de son mari

La garde à vue de Cédric Jubillar ainsi que celles de sa mère et de son beau-père, Nadine et Olivier F., ont été prolongées ce jeudi. Le mari de Delphine Jubillar continue à affirmer qu’il n’a rien à voir dans la disparition de son épouse, survenue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines (Tarn).

Image/photo

Par : actu17.fr


Les auditions de Cédric Jubillar et deux de ses proches se poursuivent. Face aux gendarmes, l’homme de 33 ans conteste jusqu’ici son implication dans la disparition de sa femme, Delphine Jubillar rapporte Le Parisien. Il a été entendu dans la nuit de mercredi à jeudi par les enquêteurs de la section de recherches de Toulouse, en charge de ce dossier complexe. Les militaires ont été assistés par des analystes du comportement du service de renseignement criminel de la gendarmerie (SCRC), présents pour apporter un regard psychologique concernant le suspect.

Ce sont des incohérences dans le récit de Cédric Jubillar et des éléments obtenus lors des investigations techniques, qui ont poussé les enquêteurs à placer ce dernier en garde à vue ce mercredi, six mois jour pour jour après la disparition de son épouse, une infirmière de 33 ans. L’artisan plaquiste a été interrogé sur la relation cachée que sa compagne avait avec un autre homme, qu’elle avait rencontré sur internet. Sur ce sujet, il est resté silencieux indique une source proche du dossier au quotidien francilien.

« Nous échangions des tonnes de messages écrits »

Delphine Jubillar avait pour projet de refaire sa vie à Albi au début de l’année 2021, avec cet homme qu’elle avait rencontré à l’été 2020 et avec qui elle communiquait régulièrement. « Nous échangions des tonnes de messages écrits par le biais d’une messagerie et nous passions aussi des heures au téléphone », raconte cet homme au Parisien. « Récemment, elle avait bénéficié d’une promotion et en était heureuse, bien sûr… », ajoute-t-il. « Nous avions clairement évoqué le projet de nous installer ensemble d’ici le printemps, mais sans brusquer les choses et sans faire de mal à nos partenaires respectifs ».

Une photo en petite tenue à 22h58

Un projet qui aurait pu provoquer la colère de Cédric Jubillar. La nuit de sa disparition, son épouse échangeait d’ailleurs avec son amant, sur Snapchat. Delphine Jubillar a envoyé une photo d’elle à son confident, à 22h58, alors qu’elle était en petite tenue. Elle était visiblement sur le point d’aller se coucher. Le suspect a-t-il profité d’un moment d’inattention pour consulter le téléphone de sa compagne ? Une dispute a-t-elle éclaté ensuite ? Dans le téléphone de Cédric Jubillar, les enquêteurs ont découvert des captures d’écran venant du smartphone de sa conjointe indique par ailleurs Le Parisien. L’un des clichés est une capture du profil caché sur un réseau social, de l’homme surnommé le « confident de Montauban » par les enquêteurs. En outre, l’hypothèse d’un départ soudain de la mère de famille pour promener ses chiens, en plein hiver, reste peu plausible, d’autant qu’elle n’avait pas l’habitude de sortir ses canidés selon des témoignages recueillis par La Dépêche.

Quelques heures après la disparition de son épouse – qu’il a lui-même signalée aux forces de l’ordre – Cédric Jubillar aurait confié qu’il avait fait des découvertes au sujet de cet amant, à des personnes de son entourage. Le suspect pourrait être déféré ce vendredi matin, tout comme sa mère et son beau-père. Pour l’heure, ils restent présumés innocents

  SOURCE : actu17.fr


Bas Pub