Disparition de Delphine Jubillar : son mari présenté aux juges d’instruction, il nie les faits - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


vendredi 18 juin 2021

Disparition de Delphine Jubillar : son mari présenté aux juges d’instruction, il nie les faits

La garde à vue de Cédric Jubillar a pris fin ce vendredi matin, 48 heures après son interpellation. L’homme va être présenté aux juges d’instruction en charge de cette information judiciaire dans la matinée. Sa mère et son beau-père ont été remis en liberté.

Image/photo

Par : actu17.fr


Cédric Jubillar n’a pas changé de position et a de nouveau nié son implication dans la disparition de son épouse, Delphine, au cours de cette seconde journée de garde à vue selon Le Parisien. L’homme de 33 ans va être présenté dans la matinée aux juges d’instruction en charge de cette information judiciaire ouverte le 23 décembre pour « arrestation, enlèvement, détention ou séquestration arbitraire pendant plus de 7 jours accomplis ». Il devrait être mis en examen avant d’être placé en détention provisoire. Le procureur de la République doit quant à lui s’exprimer ce vendredi à 16 heures.

La mère du suspect ainsi que son beau-père, qui ont eux aussi passé deux jours en garde à vue à être auditionnés par les gendarmes de la section de recherches de Toulouse, ont été remis en liberté. Les enquêteurs disposeraient d’éléments mettant en cause Cédric Jubillar, notamment des écoutes téléphoniques précisent nos confrères. Des éléments qui ne sont néanmoins pas irréfutables.

Les enquêteurs pensent que Cédric Jubillar serait tombé sur les messages de son épouse qu’elle échangeait avec son amant, la nuit du drame. A 22h58, elle a envoyé un dernier selfie à son confident avant d’aller se coucher. Elle y apparaît en combishort blanc, sa tenue de nuit. Le vêtement a été retrouvé dans le bac à linge sale de la maison précise Le Parisien. Il s’agit en tout cas du dernier message de cette mère de famille, avant sa mystérieuse disparition à Cagnac-les-Mines (Tarn), où le couple vivait avec ses deux enfants.

« J’ai grillé Delphine ! »

Le 16 décembre au matin, quelques heures après que Delphine Jubillar se soit volatilisée, son mari a envoyé un message à l’un de ses correspondants dans lequel il écrit « J’ai grillé Delphine ! », sans que l’on sache précisément de quoi il s’agit. Un élément qui donne néanmoins du crédit à l’hypothèse d’une découverte liée à l’amant de la trentenaire, avec qui elle échangeait régulièrement depuis l’été 2020 après une rencontre sur internet. Ils avaient l’intention de s’installer et refaire leur vie ensemble, après avoir quitté leur partenaire respectif.

  SOURCE : actu17.fr


Bas Pub