Donald Trump : la proposition surprenante de l'ex-président américain pour enrayer le Covid-19 - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


jeudi 24 juin 2021

Donald Trump : la proposition surprenante de l'ex-président américain pour enrayer le Covid-19

De nouvelles révélations surprenantes concernant Donald Trump et sa gestion de l'épidémie de Covid-19 ont refait surface ce mardi 22 juin.

Image/photo

Par : Tiffany Iacomacci / closermag.fr

Une idée surprenante. Même s'il n'est plus sur le devant de la scène, Donald Trump ne cesse de surprendre. Dans un livre intitulé Nightmare Scenario: Inside the Trump Administration's Response to the Pandemic That Changed History (NDLR : Scénario cauchemar : au cœur de la réponse de l'administration Trump à la pandémie qui a changé l'histoire) à paraître le 29 juin prochain, les journalistes Yasmeen Abutaleb et Damian Paletta ont évoqué la pandémie de Covid-19 et la proposition ahurissante de l'ancien président des Etats-Unis. Les faits se sont déroulés en février 2020 et alors que Donald Trump a réuni son équipe et les responsables de la sécurité sanitaire, il a indiqué la question des Américains positifs au Covid-19 à l'étranger. Selon lui, une seule solution : "On importe des biens ! On ne va pas importer un virus", a-t-il déclaré avant de se demander : "On n'aurait pas une île à nous ? Et Guantanamo ?". Une question à laquelle l'assistance ne s'attendait absolument pas. Les journalistes du Washington Post précisent également que ses conseillers lui ont "fait entendre raison", peut-on lire.


Alors qu'il a dû faire face à l'épidémie de Covid-19 durant les derniers mois de son mandat, Donald Trump n'a cessé de surprendre les américains et le monde entier. Il a enchainé les phrases chocs et les solutions médicales improbables, dont par exemple l'absorption d'eau de javel pour guérir du virus. "Je vois que le désinfectant l'assomme en une minute. Et est-ce qu'il y a un moyen de faire quelque chose comme ça avec une injection à l'intérieur ou presque comme un nettoyage ?", avait-il alors déclaré en avril. Par la suite, il avait affirmé ne pas souhaiter porter de masque. "C'est une recommandation. Je n'ai pas envie d'être assis derrière le bureau ovale et de porter un masque facial pour saluer les présidents, les dictateurs, les rois, les reines", avait-il affirmé. Alors qu'il avait été testé positif au COvid-19 le 2 octobre dernier, il avait annoncé être "immunisé donc je ne peux pas l'attraper ni le transmettre" après une courte hospitalisation, soit le 11 octobre. De plus, il n'avait pas hésité à vanter les mérites des Etats-Unis, affirmant avoir la "meilleure économie et les soins de santé les plus avancés du monde" dès le début de la pandémie qui a fait plus de 220 000 morts dans le pays.

Donald Trump : pourquoi ne voulait-il pas tester massivement ?

Dans leur livre, Yasmeen Abutaleb et Damian Paletta ont multiplié les anecdotes, notamment la colère de Donald Trump concernant la campagne de tests massifs. Alors qu'il se trouvait au téléphone avec Alex Azar, le secrétaire général de la santé, il aurait demandé : "Je vais perdre les élections à cause des tests ! Quel idiot a demandé au gouvernemnet fédéral de faire des tests ?". Nul doute que les propos de l'ancien président des Etats-Unis vont encore faire parler pendant longtemps.



  SOURCE : closermag.fr


Bas Pub