Education : les Français « derniers en maths de l’Union européenne » - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 7 juin 2021

Education : les Français « derniers en maths de l’Union européenne »

Invité au micro de France Inter, vendredi 4 juin, le président du Conseil scientifique de l'Éducation nationale, Stanislas Dehaene, s’est inquiété du niveau affligeant des élèves français en mathématiques.

Image/photo

Par : V.A.

L’Education nationale est-elle en chute libre ? Depuis plusieurs années, la France stagne au classement Pisa (qui fait l’évaluation internationale des connaissances des élèves). Par rapport aux autres pays de l’OCDE, elle figure dans le ventre mou du classement, et peine à s’améliorer. Surtout, comme le rapportait Le Figaro, elle doit son rang à l’excellent niveau de ses meilleurs éléments – tandis que les moins bons voient leur situation empirer. Dans ce domaine, ce sont les mathématiques qui posent le plus de problèmes aux élèves français. « On a une baisse continue des capacités de calcul des collégiens depuis 30 ans », s’inquiétait Stanislas Dehaene, au micro de France inter, ce vendredi 4 juin. La France est même dernière au classement européen, « un véritable scandale » pour celui qui est également neuroscientifique et titulaire de la chaire de psychologie cognitive expérimentale au Collège de France. « Ils n’ont pas compris ce qu’est une fraction à cet âge-là », poursuit-il, avant d’ajouter que « 78% des enfants de 6e ne savent pas placer 0,5 sur un mètre ».

Le Covid et l’école, un naufrage ?

Au rang des mauvaises habitudes qui posent problème, Stanislas Dehaene évoque par exemple les « innovations » que l’on confond avec « le progrès ». Ainsi, l’idée de numériser l’apprentissage au moyen de tablettes et d’ordinateurs lui semble être catastrophique : « La lecture sur écran ne permet pas une compréhension profonde, contrairement à la lecture sur papier » Le passage du professeur au micro de France Inter n’a cependant pas été exclusivement négatif. Malgré les vraies défaillances, le système éducatif français aurait effectivement mieux résisté au Covid que d’autres. « 160 millions d’enfants dans le monde ont perdu une année complète, ce n’est pas le cas en France », explique Stanislas Dehaene, pour qui l’école française « a échappé au pire ». Au contraire, les élèves de 6ème auraient même progressé au cours de l’année, témoignant, selon lui, d’un « système en voie d’amélioration ». « On peut saluer le travail de toute l’institution », félicite le président du Conseil scientifique de l’Éducation nationale.

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub