“En faveur de la tolérance” : les joueurs allemands mettront un genou à terre mardi pour l’Euro - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mardi 29 juin 2021

“En faveur de la tolérance” : les joueurs allemands mettront un genou à terre mardi pour l’Euro

Ce mardi 29 juin, pour le match Angleterre-Allemagne, les joueurs mettront donc tous un genou à terre pour montrer leur opposition à “toute forme de discrimination”.

Image/photo

Par : V.A.


Le gardien de l’Allemagne l’a annoncé. Lors d’une conférence de presse à Londres, Manuel Neuer a déclaré que l’équipe d’Allemagne posera un genou à terre, ce mardi 29 juin, à l’occasion du match en huitièmes de finale de l’Euro 2021 face à l’Angleterre à Wembley. Manuel Neuer a ainsi expliqué, relate L’Equipe : « Nous sommes en faveur de la tolérance et contre toute forme de discrimination. » Le gardien du Bayern Munich a ajouté que lui et l’équipe nationale se montreront « solidaires ».

« Tout le monde a droit à son opinion »

Un geste symbolique que son adversaire du jour, l’équipe d’Angleterre, a accompli lors de tous ses matchs à l’Euro 2021. Et ce, malgré l’opposition de la ministre de l’Intérieur britannique, Priti Patel. A la mi-juin, lors d’une interview à la télévision, elle avait indiqué « ne pas soutenir les gens qui font ces gestes, et qui participent, d’une certaine manière, à (cette) politique du geste ». Comme le rappelle L’Equipe, le défenseur anglais, Tyrone Mings, avait par la suite réagi à l’opposition de Priti Patel assurant que « tout le monde a droit à son opinion ». Tyrone Mings et ses coéquipiers voudraient en effet « aider », en profitant de leur influence en tant que joueurs de football, pour « défendre ce en quoi » ils croient.

Songeant à suivre, eux aussi, la mouvance du « kneeling », les Bleus avaient finalement choisi de ne pas faire ce geste qui divise, à l’occasion de leur premier match de l’Euro 2021, le 15 juin. « Le genou par terre, c’était une décision collective. On part du principe que si on doit le faire, toutes les nations doivent le faire avec l’appui de l’UEFA », avait expliqué le gardien de l’équipe Hugo Lloris au micro de RMC Sport. L’ancien joueur de Lyon avait toutefois assuré que cela « ne veut pas dire qu’on ne soutient pas la cause ».


Bas Pub