Évry (Essonne 91) : A l’accueil du commissariat, elle menace de tuer des policiers si son mari n’est pas libéré - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mercredi 23 juin 2021

Évry (Essonne 91) : A l’accueil du commissariat, elle menace de tuer des policiers si son mari n’est pas libéré

Une femme âgée de 20 ans a été interpellée ce mardi soir à l’entrée de l’hôtel de police d’Évry (Essonne). Elle venait de menacer de tuer des policiers si son mari en garde à vue n’était pas libéré sur-le-champ. Cette dernière était armée d’un couteau dont elle n’a pas eu le temps de se saisir.

Image/photo

Par : INFO ACTU17

. . Trois femmes se sont présentées à l’accueil extérieur du commissariat d’Évry peu après 20 heures. L’une d’elle s’est rapidement montrée agressive envers les policiers : elle a exigé que son mari – actuellement en garde à vue dans les locaux de police pour un vol à l’étalage – soit libéré sans délai, tout en menaçant de tuer des policiers si sa demande n’était pas acceptée.

Face à ces menaces de mort, les fonctionnaires ont décidé d’interpeller cette femme de 20 ans, déjà connue de leurs services pour des faits de violences précise une source proche de l’enquête. Alors qu’elle allait être maîtrisée, elle a tenté de saisir le couteau à pain de 30 cm qui était dissimulé dans ses vêtements, sans y parvenir. La mise en cause a été placée en garde à vue et une enquête a été ouverte. Aucun policier n’a été blessé lors de cette intervention.

D’autres policiers ont été pris pour cible ou agressés ces dernières semaines, notamment à Nantes (Loire-Atlantique) il y a un mois lorsqu’un individu armé d’un couteau et d’un cutter s’en est violemment pris à un fonctionnaire, après s’être introduit sur le parking du commissariat. Il a été maîtrisé puis placé en garde à vue avant d’être finalement hospitalisé d’office en psychiatrie. Des faits similaires se sont produits à Villejuif (Val-de-Marne) et au Havre (Seine-Maritime) notamment, la même semaine.

Il y a une dizaine de jours à Lille (Nord), un homme a quant à lui été interpellé alors qu’il faisait des allées et venues devant le commissariat. Lors du contrôle, les policiers ont découvert dans son véhicule deux jerricanes d’essence, quatre bonbonnes de gaz vides ainsi qu’un couteau. L’homme, déjà connu des services de police et qui présente des antécédents psychiatriques, a été placé en garde à vue. Après une expertise médicale, il a été hospitalisé d’office.



  SOURCE : INFO ACTU17


Bas Pub