Gilles-William Goldanel : Quand le fascisme d’extrême gauche manifeste contre des fantômes

Les médias peuvent toujours tenter de diaboliser à nouveau la méchante extrême droite, la réalité est que le fascisme a changé de camp, affirme notre chroniqueur Gilles-William Goldnadel.

Image/photo

Par : Gilles-William Goldanel / V.A.

Ainsi, samedi à Paris, la France insoumise, soumise à l’islamisme, et le Nouveau parti anticapitaliste, qui n’a plus rien de nouveau, ont eu le toupet de vouloir manifester « contre les idées d’extrême droite ». Ce qui, au demeurant, fait encore la force de l’extrême gauche, c’est son audace, son indécence, son absence totale de tout complexe que nul ne saurait lui contester.

Sans vouloir marchander ses mérites, il faut reconnaître qu’elle est sur ce point très aidée par une presse de gauche toujours aussi indulgente à son endroit. C’est ainsi, exemple le plus récent, qu’alors que cette même presse a donné un écho retentissant aux jérémiades forcées de M. Mélenchon sur le vidéo-sketch de Papacito, au huitième degré mais dont on est parfaitement libre de ne pas goûter l’humour, le silence total a été fait sur la lettre […]

  SOURCE : valeursactuelles.com [La suite est réservée aux abonnés.]


Commentaires

Suivez nous sur :

Posts les plus consultés de ce blog

[VIDEO] - L'auteur britannique Salman Rushdie poignardé sur scène lors d'une conférence

Johanna Clermont : qui est le nouveau visage de la chasse en France?

L’inflation atteint 6,1 % en juillet en France, un record depuis 1985

L’ex-ministre Emmanuelle Wargon recasée dans une commission malgré le vote contre des parlementaires