Gilles-William Goldnadel : Pour un front républicain contre le fascisme d’extrême gauche - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


jeudi 10 juin 2021

Gilles-William Goldnadel : Pour un front républicain contre le fascisme d’extrême gauche

Les récents propos de Jean-Luc Mélenchon sur la prétendue manipulation politique des attentats islamistes sur le sol français ne sont que le dernier épisode en date de la dérive islamo-gauchiste de cette gauche extrême , rappelle l'avocat Gilles-William Goldnadel.

Image/photo

Par : Gilles-William Goldnadel V.A.

Je suis de ceux qui considèrent que le fascisme a changé de côté. Depuis quarante ans, et contrairement à ce que la presse de la gauche en majesté a voulu faire croire, l’extrême droite a pratiquement disparu du champ politique et c’est l’extrême gauche qui incarne, par toutes les manières, le péril majeur contre la démocratie, la République, l’État et la nation.

C’est l’extrême gauche, incarnée par un tribun dévoyé, qui, sur une antenne publique complaisante, a pratiqué le complotisme le plus sordide. En affirmant, sans un mot pour les victimes juives et chrétiennes que Mohammed Merah et l’assassin islamiste du policier Xavier Jugelé avaient été manipulés à des fins politiques. En victimisant contre la réalité les musulmans, Jean-Luc Mélenchon a perdu le dernier bout d’honneur qui lui restait encore.

C’est l’extrême gauche qui fait le coup de poing dans la rue. Contre les policiers ou, plus récemment, contre des catholiques pacifiques à Paris. Une grande partie de la presse française, toujours sous son influence, a occulté scandaleusement l’événement.

C’est l’extrême gauche […]

  SOURCE : Gilles-William Goldnadel / valeursactuelles.com [La suite est réservée aux abonnés.]


Bas Pub