Isère : Une femme transgenre tuée à son domicile, elle avait demandé à un ami de l’aider à mourir - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mercredi 16 juin 2021

Isère : Une femme transgenre tuée à son domicile, elle avait demandé à un ami de l’aider à mourir

Une femme transgenre a été retrouvée morte ce mardi à son domicile situé à Montalieu-Vercieu (Isère). Cette dernière souhaitait mettre fin à se jours et a demandé l’aide d’un suspect, qui a été placé en garde à vue. Il aurait battu à mort la victime.

Image/photo

Par : actu17.fr

Un homme de 50 ans a été interpellé et placé en garde à vue ce mercredi en Isère après la découverte du corps d’une femme transgenre de 49 ans, Ambre Istier, qui présentait des traces de coups a indiqué le parquet.

Le corps de la défunte, née de sexe masculin, a été découvert ce mardi en fin d’après-midi, après l’alerte donnée par des riverains. La victime gisait au sol dans sa cuisine. Elle aurait reçu des coups de marteau sur la tête indique France Bleu. Une autopsie sera pratiquée jeudi et permettra de déterminer les circonstances de son décès.

« Les faits sont qualifiés d’assassinat »

Les enquêteurs ont interpellé ce mercredi matin dans un foyer de Bourgoin-Jallieu, un homme de 50 ans, ami de la victime, qui n’avait « aucun lien amoureux ou de conjugalité » a précisé la procureure de la République dans un communiqué.

« Ses premières déclarations, corroborées par un écrit laissé par la victime et trouvé à son domicile, permettent de comprendre que Madame Ambre Istier, née de sexe masculin mais ayant changé de genre et d’état civil, souhaitait mettre fin à ses jours et avait sollicité l’aide de la personne actuellement en garde à vue. Les faits sont qualifiés d’assassinat, le geste ayant été prémédité », a détaillé le parquet.

Le mis en cause a été placé en garde à vue pour assassinat. Il devrait être présenté à un juge d’instruction de Grenoble en vue de sa mise en examen.

  SOURCE : actu17.fr


Bas Pub