Jean-Luc Mélenchon va signaler au procureur la vidéo du youtubeur d’extrême droite Papacito - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mardi 8 juin 2021

Jean-Luc Mélenchon va signaler au procureur la vidéo du youtubeur d’extrême droite Papacito

Mise en ligne dimanche sur YouTube, cette vidéo intitulée « Le gauchisme est-il pare-balles ? », qui simule l’exécution d’un « électeur de Jean-Luc Mélenchon », a été signalée à la plateforme et retirée ce lundi.

Image/photo

Par : Hélène Sergent / 20minutes.fr

L’ESSENTIEL

  1. La chaîne de Papacito, youtubeur d’extrême droite, est suivie par plus de 100.000 personnes.
  2. Dans une vidéo publiée le 6 juin, le trentenaire se mettait en scène avec une arme à feu, tirant sur un mannequin représentant un « électeur de Jean-Luc Mélenchon ».
  3. « Ému » par cette mise en scène macabre, le patron de La France insoumise a annoncé ce lundi son intention de porter plainte et signalé le contenu à YouTube comme à la plateforme Pharos.
  4. Ces signalements ont entraîné ce lundi la suppression de la vidéo par les équipes de modération du site, le contenu ayant enfreint les règles d’utilisation en matière d’incitation à la violence.

Dès le début de sa vidéo, Papacito le reconnaissait. « Elle risque d’être un petit peu tendancieuse […], avec une possibilité d’être glissante et fascisante. » Puis d’ajouter, goguenard : « Mais on va tout faire pour que ce soit pas le cas ! ».

Pari raté pour ce populaire YouTubeur d'extrême droite et « ami » du polémiste Eric Zemmour. Mis en ligne dimanche 6 juin, son tutoriel d’une vingtaine de minutes intitulé « Le gauchisme est-il pare-balles ? », a été retiré de la plateforme moins de 24 heures après. Ce simulacre d’exécution d’un « électeur de Jean-Luc Mélenchon », réalisé en collaboration avec Code Rheino, autre figure de l'extrême droite en ligne, a enfreint les règles d’utilisation du site en matière d'incitation à la haine.

Signalée à YouTube et à la plateforme Pharos, chargée des contenus illicites sur Internet, la vidéo a toutefois été vue par plus de 110.000 internautes et republiée depuis par d’autres comptes plus confidentiels.

Une « expérience scientifique » selon son auteur

Dès sa mise en ligne, Papacito avertissait ses fans sur son compte Instagram : « Va vite mater ma dernière vidéo avant que le progrès ne la censure. » Jouant avec les règles de modération de YouTube et visiblement conscient du caractère violent de sa mise en scène, il prétend à plusieurs reprises dans la séquence vidéo qu’il s’agit d’une « expérience scientifique ». « On va voir si le matériel de base d’un électeur de Jean Luc Mélenchon est efficace contre une attaque terroriste », explique-t-il en préambule. Armes à la main devant un mannequin factice, son collègue Code Rheino ajoute : « On a reconstitué un gauchiste et on va le tester avec du 12 », en référence au calibre utilisé par les deux hommes.

Après leur séance de tir, face à la silhouette dont la tête a explosé sous les balles, Papacito ironise : « Est-ce que sans tête on peut acheter du café équitable ? » et ajoute : « On peut voir que si on est pas bien préparé, ça peut être incapacitant de prendre 6 balles de chevro […]. Notre expérience montre qu’il vaut mieux se préparer pour éviter que ça finisse… sans tête ! Si vous voulez la tolérance, c’est très très bien, il en faut dans le monde, mais la tolérance, c’est toujours bien de la faire appliquer avec un flingue en plus ».

Un signalement au procureur

Dans une allocution aux accents solennels, diffusée ce lundi sur sa chaîne YouTube, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé « des images choquantes » et pointé le « terrorisme intellectuel qui précède toujours le terrorisme physique ». En dehors de son propre camp, seul le député LREM de la Vienne, Sacha Houlié, avait affiché ce lundi son soutien à l’élu de gauche. « La vidéo et les propos de #Papacito sont extrêmement graves. Ils tombent sous le coup de la loi et appellent une implacable sanction. Le retrait de ce contenu s’impose. Soutien républicain à Jean-Luc Mélenchon et à ses équipes », a-t-il posté sur Twitter. À droite, le maire de Béziers Robert Menard​ a pointé une « vidéo immonde » et a déploré que Papacito devienne « l’idiot utile de ceux qui veulent maintenir le pouvoir en place ».

Malgré la suppression de la vidéo sur la chaîne officielle de Papacito, le chef de file des insoumis a annoncé son intention de saisir la justice. Contacté par 20 Minutes, son avocat Mathieu Davy indique : « Nous allons déposer demain matin un signalement au titre de l’article 40 auprès du procureur de la République. On estime que c’est à lui de s’emparer de ces menaces ».

Dans le cas où le procureur déciderait de ne pas ouvrir d’enquête, Mathieu Davy précise : « Nous prendrons nos responsabilités en portant plainte pour provocation au meurtre et atteinte à l’intégrité physique et nous nous constituerons partie civile. » Une pétition devrait également être lancée dans les jours à venir pour permettre aux adhérents et militants insoumis qui le souhaiteraient de se joindre à cette plainte.

  SOURCE : 20minutes.fr


Bas Pub