La mairie de Paris promeut “un atelier vélo participatif et solidaire” interdit aux hommes - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


samedi 5 juin 2021

La mairie de Paris promeut “un atelier vélo participatif et solidaire” interdit aux hommes

Organisé une fois par mois par une association soutenue par la mairie de Paris, l’atelier est ouvert aux « femmes, personnes trans, personnes non binaires ».

Image/photo

Par : V.A.

« No mec’anique » est interdit aux hommes, comme son nom l’indique, mais néanmoins soutenu, et même promu par la mairie de Paris. L’appui de la ville à une association proposant des activités réservées aux femmes, aux transsexuels et aux personnes « non-binaires » a fait réagir sur la toile. L’affaire concerne un atelier de réparation de vélo, mis en avant sur le site quefaire.paris, édité par la municipalité.

Au cœur de la polémique, l’atelier solidaire La Cyclette, présenté comme « un atelier vélo participatif et solidaire », « qui promeut l’apprentissage de la mécanique cycle par tou.te.s afin de favoriser leur autonomie, tout en privilégiant le réemploi de pièces d’occasion afin que réparation s’accorde entièrement avec réduction des déchets ». Il propose plusieurs types d’ateliers aux thématiques variées.

Un nom qui en dit long

Mais parmi ces ateliers, on retrouve « No mec’anique » qui, une fois par mois propose une permanence « en mixité choisie (femmes, personnes trans, personnes non binaires), pour faire de la mécanique dans un espace libéré des rapports de domination genrés ». Une « mixité choisie » et un nom qu’il faut comprendre comme une interdiction de fait aux hommes, exclus de la question sensible de la réparation de vélos…

Outre la promotion d’une telle structure par une collectivité, que beaucoup d’internautes dénoncent comme de la discrimination pure et simple, certains s’interrogent sur les subventions dont elle pourrait bénéficier. Ce qui reviendrait pour les Parisiens à financer par leurs impôts une association dont ils sont exclus.

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub