Nice : la manifestation féministe émaillée de violences et de slogans anti-police

La manifestation féministe qui s’est tenue samedi 5 juin à Nice a été l’occasion de débordements. Plusieurs individus ont été arrêtés.

Image/photo

Par : V.A.

En marge des manifestations « Toutes aux frontières » à Nice samedi 5 juin, des inscriptions anti-police sont apparues sur le monument de la ville « I love Nice » de Rauba Capeu. Des inscriptions telles que « Etat fasciste police raciste » ou « France Etat colonial » ont entaché cette manifestation rassemblant environ 2000 féministes appelant à « une Europe sans muraille », indique Nice-Matin dimanche 6 juin. La police a dû intervenir et a procédé à 17 interpellations. Trois sont directement liées à des violences commises place Masséna notamment avec les forces de l’ordre, indique France Bleu.

Une plainte déposée

Trois interpellations sont en lien direct avec les dégradations survenues sur le monument de la ville érigé après l’attentat du 14 juillet 2016. Le maire de la ville, Christian Estrosi, a précisé dans un tweet que la ville allait saisir le tribunal : « La ville de Nice va porter plainte après les dégradations qui sont intervenues sur du mobilier, sur des oeuvres d’art et sur le « I love Nice » avec des messages inacceptables envers nos policiers. Merci à la police municipale et à la police nationale qui ont procédé à 17 interpellations ».

  SOURCE : valeursactuelles.com


Commentaires

Suivez nous sur :

Posts les plus consultés de ce blog

[VIDEO] - L'auteur britannique Salman Rushdie poignardé sur scène lors d'une conférence

Johanna Clermont : qui est le nouveau visage de la chasse en France?

L’inflation atteint 6,1 % en juillet en France, un record depuis 1985

L’ex-ministre Emmanuelle Wargon recasée dans une commission malgré le vote contre des parlementaires