Notoriété et potentiel électoral : Jean Messiha, un phénomène médiatique sensationnel - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


jeudi 3 juin 2021

Notoriété et potentiel électoral : Jean Messiha, un phénomène médiatique sensationnel

Depuis plusieurs mois, la notoriété de Jean Messiha n'en finit pas de grimper. Valeurs actuelles révèle en exclusivité son potentiel électoral.

Image/photo

Par : Jules Torres / V.A.

C’est un visage que l’on voit de plus en plus. Que ce soit sur les réseaux sociaux ou à la télévision, le président du cercle de réflexion Institut Apollon est partout. « Depuis une quinzaine de jours, de nombreux journalistes de presse écrite avec qui je m’entretenais régulièrement lorsque j’étais au RN commencent à me renvoyer des messages, s’enorgueillit Jean Messiha. Je sens que quelque chose se passe. »

Ainsi, un sondage de l’Ifop pour le département études et stratégies de l’Institut Apollon vient nous éclairer sur la notoriété, la popularité et le potentiel électoral de l’ancien membre du Rassemblement national. À la question “Connaissez-vous Jean Messiha, ne serait-ce que de nom ?”, les sondés répondent à 34 % favorablement. Une progression majeure pour le haut fonctionnaire, comme le dévoile Frédéric Dabi, directeur général opinion de l’Ifop : « Je suis frappé par la notoriété de Jean Messiha, qui a quasiment triplé depuis novembre 2020, passant de 13 % à 34 %. Une progression qui s’explique notamment par ses passages à la télévision. Cinquante-sept pour cent des sondés déclarent le connaître grâce à sa présence sur C8 chez Cyril Hanouna. »

À l’image d’Éric Zemmour, Jean Messiha est une personnalité clivante : 16 % en ont une bonne opinion quand 18 % en ont une mauvaise opinion. « Il est connu par une personne sur deux du peuple de droite et recueille une bonne opinion auprès des sympathisants de LR et du RN, souligne Frédéric Dabi. Neuf pour cent des sondés se déclarent prêts à voter pour Jean Messiha s’il se présentait à la prochaine élection présidentielle de 2022. Ce n’est pas une base solide mais ce n’est pas ridicule pour autant. » Ce potentiel n’est pas négligeable. Si on le compare à celui d’autres personnalités, il se situe au même niveau que Michel Onfray (9 %) et un peu plus bas qu’Éric Zemmour (13 %). Le même avec qui il s’est affiché lors de la manifestation des policiers le 19 mai dernier. Deviendra-t-il aussi populaire que l’auteur du Suicide français ?

Cet article est un extrait des Coulisses politiques du N° 4410 de Valeurs actuelles

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub