« On s’en fout complètement et c’est normal » : à quelques jours des élections départementales, LREM anticipe le naufrage - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mercredi 16 juin 2021

« On s’en fout complètement et c’est normal » : à quelques jours des élections départementales, LREM anticipe le naufrage

Focalisée sur les élections régionales et sur la présidentielle, la République en marche boude les départementales. Derrière ce désintérêt non-déguisé pourrait se cacher, en réalité, la crainte d’une importante défaite.

Image/photo

Par : V.A.

« Élection de clochers », « d’ultra-proximité », « de notables » … Les expressions mesquines ne manquent pas chez La République en Marche pour qualifier les élections départementales prévues les 20 et 27 juin prochains. Préférant se concentrer sur les élections régionales et la présidentielle, le parti d’Emmanuel Macron a décidé de bouder les départementales, qui se tiennent pourtant en même temps que les régionales. « On s’en fout complètement et c’est normal. On n’a pas d’autre choix. Une formation politique aussi jeune, avec sa sociologie, sa géographie, a plutôt intérêt à se concentrer sur les régionales », n’a pas hésité à confier un ministre au Parisien.

Une défaite annoncée ?

Derrière ce désintérêt affiché pour les départementales se cache peut-être quelque chose d’autre : la peur de la défaite. Mal implantée localement et à la traîne dans les sondages, la République en Marche redoute le naufrage pour les départementales. L’étiquette du parti présidentiel ne fait pas recette. « Ce n’est pas très vendeur en local, donc on essaie de dépolitiser un maximum », confie un partisan LREM. La preuve : de nombreux candidats affiliés au parti se présentent sans étiquette. Une pratique assez répandue, illustrée par les trois ministres en lice : Brigitte Bourguignon, ministre de l’Autonomie ; Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur ; et Sébastien Lecornu, ministre de l’Outre-Mer. Aucun d’eux ne porte officiellement l’étiquette du parti …

  SOURCE : valeursactuelles.com


Bas Pub